Le collectif des investisseurs tchadiens lance le projet de création de 100 000 emplois directs et 3 000 entreprises privées

0
882

Le lancement du projet de création de 100 000 emplois directs et 3 000 entreprises privées et plus d’un million d’emplois indirects en moins de 5 ans, a lieu ce samedi 8 janvier au sein de la chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture, de mines et d’artisanat (CCIAMA) par le collectif des investisseurs tchadiens adhérant au conseil national des importateurs, transitaires et exportateurs (CONITE).




Selon Mahamat Nour Abakar président du collectif des investisseurs tchadiens adhérant au conseil national des importateurs, transitaires et exportateurs (CONITE) pour la création de plus de 3 000 entreprises et plus de 100 000 emplois directs, ils vont jeter maintenant et presque simultanément aux programmes, les bases des activités économiques et commerciales à développer. « Des entreprises socialement utiles et économiquement rentables à forte valeur ajoutée, à la fois innovants et complètement intégrés dans la vision du Tchad que nous voulons prôner par les plus hautes autorités du pays sont là», a-t-il annoncé


Nous allons nous aussi, procéder à notre propre transition dit Mahamat Nour Abakar. La transition des mentalités d’affaires, des comportements et des philosophies économiques et commerciales. « Nous exhortons d’ailleurs tous les Tchadiens d’en faire autant. Sans oublier bien attendu, de lutter contre, la corruption, les détournements, les vols, les fraudes, les thésaurisations, les favoritismes, la paresse, le communautarisme, l’injustice, l’incivisme etc. », exhorte le président du collectif des investisseurs tchadiens adhérant au (CONITE).




Nos programmes sont totalement compatibles avec les différentes stratégies et programmes déjà existants, initiés par le gouvernement du Tchad. Nous ne bousculons aucunement les efforts déjà consentis, ni les programmes déjà élaborés. Au contraire, nous allons les répertorier, les identifier, les actualiser à leur juste valeur. Et négocierons leur prise en compte et leur conversion dans la nouvelle formule dynamique et professionnelle, réductrice des gaspillages financières, axée vers l’éradication immédiate de la pauvreté dans notre pays, au-delà de toutes autres considérations” explique-t-il.


On trouve entre autres dans ce programme :

  • – La proposition aux plus hautes autorités de notre pays des approches inédites. Pour pallier aux disfonctionnements, à l’insuffisance ou au manque de concertations entre services publics d’une part, puis entre services publics et services privés d’autre part. Des situations qui avaient jusqu’à là sérieusement handicapé des synergies communes qui auraient pu créer beaucoup des richesses et des millions d’emplois Privé-Public, Rural/Urbain, pour l’amélioration de conditions de vie des tchadiens.


– La gestion de la forte mobilisation des investisseurs tchadiens engagés aujourd’hui autour de la question. Canaliser les engouements des importateurs, exportateurs, investisseurs, financiers et autres industriels tchadiens, pour relancer l’économie sur le chapeau de roues.


– La promotion et l’expression des avoirs, savoirs et savoir-faire de tous les investisseurs tchadiens volontairement engagés dans cette noble initiative pour le Tchad que nous souhaitons. Avec tout ce qu’elle implique de connaissances, d’expériences ou des ressources humaines pour générer des émotions patriotiques collectives boostant notre économie vers la croissance.

– Le déploiement des programmes destinés à réveiller l’intelligence économique du peuple tchadien et à mettre en valeur son talent, son amour du travail pour son autonomisation financière. Aussi et surtout son sens du devoir pour le pays et la glorification de sa citoyenneté tchadienne.

Pour sortir de la crise économique et de la pauvreté par un chemin plus court et inédit,  le collectif des investisseurs tchadiens adhérant au CONITE  se dit prêt à la création de :  100 000 emplois directs et 3 000 entreprises privées. Plus d’un million d’emplois indirects en moins de 5 ans, pour une électricité presque gratuite, la réduction du coût du panier de la ménagère  et il élargi à d’autres investisseurs tchadiens amoureux de leur pays le Tchad.

Mahamat Nour Abakar conclut que, aussi incroyable que cela puisse paraitre, c’est le cocktail de tous ces programmes réunis qui fait l’originalité et la réussite de notre présente initiative citoyenne. « Nous allons ensemble avec les plus hautes autorités du pays et tous les investisseurs engagés dans cette noble aventure, relancer notre économie et créer un peu plus de 100.000 emplois directs et Quelque Un million d’emplois indirects (Rural/Urbain) en moins de Cinq ans ».

Laisser un commentaire