La Manufacture des cigarettes du Tchad survivra-t-elle ?

0
469
Le siège de la MCT à Moundou au sud du Tchad

L’entreprise productrice des cigarettes au Tchad change de stratégie pour exister. Elle va importer pour revendre.

La Manufacture des cigarettes du Tchad (MCT) va désormais importer des produits pour revendre. La nouvelle est connue au sein de l’usine de fabrication de Moundou et à la direction générale de N’Djamena. Quelques employés de la direction générale de N’Djamena ont confirmé l’information. ’’Il y a rien de secret, ils sont en train d’importer la cigarette’’, témoigne notre source sous anonymat.

Une décision qui serait prise en accord avec les autorités selon une source à l’intérieur de la direction technique de la MCT. ’’L’Etat a donné l’autorisation à la Manufacture de cigarette au Tchad d’importer pour revendre’’. Du côté de la direction de l’entreprise, aucun responsable ne veut se prononcer sur la question.

Les mobiles  

Ce changement de cap s’explique par deux raisons principales. L’augmentation des taxes sur les produits de la MCT par l’Etat en 2019, pour réduire la consommation du tabac au pays. A cela s’ajoute  la concurrence déloyale des autres entreprises.

Selon les employés que nous avons interrogés, la MCT paie 60 milliards à l’Etat en termes de taxe. Ce qui a obligé l’entreprise d’augmenter le prix de ses produits. Un bâton de cigarette (fine) coûte 50f CFA, et un paquet se vend entre 700 et 800f CFA. Ils indiquent qu’entre temps, les entreprises importatrices ne paient rien à l’Etat. ’’Ils vendent un bâton de cigarette à 25f CFA’’.

A l’annonce de la fermeture de l’usine, plusieurs agents de la MCT ont été sommés de quitter l’entreprise. La direction technique a gardé une partie. ’’Les agents commerciaux sont restés. Ils sont au total 25 agents’’, indique notre source.

A présent, les pourparlers entre les employés et la direction technique sont arrivés à termes. Les droits sociaux des agents seront payés. ’’Tout est prévu déjà. Ils vont nous reverser tous’’, précise notre source.

Pour rappel, en mois d’octobre, la MCT a annoncé à son personnel la fermeture de l’entreprise le 30 novembre.

A lire aussi: La Manufacture des cigarettes du Tchad pourrait fermer ses portes d’ici fin novembre

Laisser un commentaire