Forum international sur l’investissement : « Un point de départ pour les pays arabes de connaitre les potentialités du Tchad »

Forum international sur l’investissement : « Un point de départ pour les pays arabes de connaitre les potentialités du Tchad »

En marge du Forum international pour l’investissement au Tchad, une table ronde sur les stratégies pour le renforcement de la coopération avec le monde arabe a été animée le jeudi 27 juin, par un panel de haut niveau.

Le forum Tchad-Monde arabe entre dans le cadre de la recherche de la concrétisation des annonces faites à Paris en 2017, lors de la présentation du Plan National de Développement. L’ensemble des pays arabes ont fait à cet effet, une annonce de plus d’un milliard de dollars.

Selon le ministre de l’Économie et de la Planification du Développement, Issa Doubragne, ce forum est une occasion de création de richesse et aussi de bâtir un capital humain. « Ces assises permettent de concevoir des stratégies avec les partenaires et ouvrent un nouveau dialogue avec le secteur privé et les partenaires du Monde arabe » souligne-t-il.

Pour encourager les investisseurs locaux et étrangers, le Tchad a fait un effort ces dernières années en mettant en place des textes juridiques modernes à travers les reformes institutionnelles.  Selon la secrétaire générale du gouvernement, Mariam Mahamat Nour, l’avènement de la quatrième République à renforcer l’arsenal juridique existant notamment la transparence dans la gestion, la promotion de la paix, les libertés et les droit fondamentaux, les dialogues inter-religieux, le serment confessionnel, la déclaration des patrimoines etc.

« Des reformes importantes ont été faites dans l’optique de moderniser L’État afin de permettre aux investisseurs de venir au Tchad et particulièrement ceux des pays arabes » encourage-t-elle.

Sur le plan du système bancaire, le ministre des Finances et du Budget, Allali Mahamat Abakar, rassure les partenaires des différentes initiatives entreprises par son département dans le cadre de la modernisation des banques spécialisées dans le financement des projets mais aussi la dématérialisation de la douane et des services fiscaux.

« Le forum est un point de départ pour les pays arabes de connaitre les énormes potentialités du Tchad » conclut le directeur général de la Banque arabe pour le Développement économique en Afrique, Dr Sidi Ould Tah.

Laisser un commentaire