Elevage : le ministre Abderahim Awat Atteib dresse le bilan de ses 8 mois

0
514

Le ministre de l’Elevage et des productions animales, Dr Abderahim Awat Atteib, a animé une conférence de presse cet après-midi. C’est pour faire le bilan de son action à la tête dudit département.

Le ministre Abderahim Awat Atteib a indiqué, de prime à bord, que le secteur de l’élevage, l’une des mamelles de l’économie tchadienne, représente 53% du produit intérieur brut (PIB) du secteur rural et fait vivre environ 40% de la population rurale Le cheptel est estimé en 2021 à plus 137 664 217 de têtes de bétails selon les données actualisées par le Bureau du Recensement Général de l’Elevage.

De même, relève le ministre, l’élevage représente environ 50% des exportations. Ce qui lui confère le rôle de véritable levier pour la croissance de l’économie nationale.   

Nommé à la tête du département en mai 2021, Dr Abderahim Awat Atteib indique avoir mené plusieurs actions. Il s’agit des visites dans les services centraux qui lui ont permis de faire l’état des lieux de ces différentes institutions et de s’enquérir des conditions de travail des agents ainsi que des missions dans 15 provinces avec pour objectif global de contribuer au bon fonctionnement des structures décentralisées, à la préservation et à la consolidation de la cohésion sociale, la réalisation des ouvrages pastoraux, etc.

Le ministre a déclaré que des difficultés ont été recensés lors de ces missions et que certains problèmes sont solutionnés dans l’immédiat, d’autres au retour de la mission et le reste en cours.

Réalisations phares des programmes et projets du ministère

En termes de réalisations, le ministre a indiqué que son département, à travers ses programmes et projets, notamment le Projet d’Appui au Développement des Industries Animales au Tchad (PADIAT), le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS) et le Programme d’Appui Structurant de Développement Pastoral (PASTOR) a mis en place plusieurs structures. Il cite :

– Complexe Industriel d’Exploitation des Ruminants de Djarmaya qui a un taux d’avancement de 68% et la finalisation des travaux est prévue pour fin 2023 (retard dû à un problème de financement);

– Le complexe Industriel Laitier de Mandalia et ses fermes multifonctionnelles de Miandoum, Tilo et Mara dont dont l’inauguration est prévue pour fin 2022 ;

– Le Complexe Industriel des Abattoirs du Logone, inauguré le 27 février 2020 par le feu Marechal du Tchad et qui attend sa mise en fonction (non fonctionnel à cause d’un problème d’énergie, car la SNE de Moundou ne peut supporter les 2MW dont a besoin le complexe). A ce sujet, Dr Abderahim Awat Atteib précise qu’un processus de mise en place d’une société de gestion dans l’esprit du partenariat public-privé est déjà engagé et que cette société sera effective dès le premier trimestre de l’année 2022.

Il note aussi que ces programmes et projets ont fait « d’énormes réalisations sur le terrain en termes des infrastructures pastorales, de renforcement des capacités des acteurs à différent niveau de la chaine et en matière de la couverture sanitaire de nos troupeaux contre la péripneumonie contagieuse bovine (PPCB) et la peste des petits ruminants (PPR) ».

Le ministre se félicite en fin que le Fonds national de l’élevage ait fait, sous son magistère, soit de mai à décembre 2021 des recettes de 173 940 900 FCFA contre 67 622 030 pour la même période de l’année 2020.

Laisser un commentaire