Economie : Le Tchad se remet lentement de la crise

Economie : Le Tchad se remet lentement de la crise

Le rapport semestriel de la Banque Mondiale sur le développement au Tchad, en Guinée, au Mali et au Niger a été publié hier 20 juin 2018. C’est un document de 81 pages qui a présenté en vidéo conférence.

D’après le document présenté en vidéo conférence dans les 4 pays cités, le déficit du compte courant extérieur a encore baissé de 4,4% en 2018 alors qu’en 2016 il était de 13% du PIB. L’excédent budgétaire global devrait atteindre 0,6% du PIB en 2018 et osciller autour de 0% à l’avenir. La croissance du PIB réel devrait atteindre environ 2,6% en 2018 ; elle est justifiée par la croissance des exportations. Rappelons que le prix tchadien du baril de pétrole est de 60,7 dollars américain.

La pauvreté devrait diminuer de moins de 1 point de pourcentage entre 2018 et 2020. Mais la croissance démographique de 3,3% a fait croître le nombre absolu de personnes pauvres et vulnérables. La pression extérieure et budgétaire annonce un renversement des progrès accomplis dernièrement en matière de pauvreté. L’économie tchadienne, selon la banque mondiale, afin de favoriser la résilience et la croissance durable doit être soutenue par des investissements dans des secteurs prioritaires tels que l’agriculture ou les télécommunications/TIC.

Laisser un commentaire