En séjour au Tchad, le nouveau gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Yvon Sana Bangui, a, ce 14 juin, effectué une visite à la Société de raffinage de N’Djaména (SRN). Il lance un appel aux autorités et responsables de ladite Société à augmenter la production pour contribuer à contrer l’inflation dans la sous-région.

Accompagné du directeur national de la Banque des États de l’Afrique centrale, Idriss Ahmed Idriss, le gouverneur de ladite Banque, le Centrafricain Yvon Sana Bangui, a reçu des explications relatives aux installations et au fonctionnement de la Société de raffinage de N’Djaména, qui joue un rôle important dans l’économie nationale voire celles de la sous-région.

Aujourd’hui, le fait que tous les pays de la CEMAC importent les produits pétroliers créent une très forte pression sur nos réserves de change (…) Je voudrais lancer un appel solennel à l’attention des autorités et des dirigeants de l’entreprise de tout mettre en œuvre en vue de satisfaire la demande nationale et celles de la sous-région’’, souhaite Yvon Sana Bangui, gouverneur de la BEAC.

La Société de raffinage de N’Djaména transforme 1 million de tonnes de pétrole brut par an en jet A1, GPL, essence, gazoil, fioul et polypropylène. De même, elle produit 10 mégawatts d’électricité qui sont vendus à l’Etat tchadien.