Deux mathématiciens et un physicien tchadiens décrochent leur doctorat

0
1271

Trois Tchadiens ont soutenu leurs thèses de doctorat en mathématiques et en physiques, le 29 novembre 2016 à la faculté des sciences de la santé humaine de l’Université de N’Djaména, située au quartier Gardole dans la commune du troisième arrondissement.

Pendant 45 minutes, chacun de trois candidats a présenté sa thèse de doctorat, devant un jury composé d’éminents professeurs d’université. Parmi les trois lauréats, deux ont soutenu leur thèse en mathématiques appliquées et le troisième en physiques.

La thèse du lauréat Alix Akwada Gounoung en mathématique appliquée est soutenue sous le thème «Estimation paramétrique et tests  d’hypothèses pour les processus de poisson». Toujours en mathématique, Mahamat Ali Issakaa a défendu sa thèse sur le thème «Analyse des signaux EEG pour la détection automatique de la crise d’épilepsie par des méthodes paramétriques».

Quant à Adoum Mahamat Moussa, en physique appliquée, il a présenté une thèse sur  le thème «Contribution à l’exploitation des potentialités des sondeurs ATOVS-AMUS-A , MHS et HIRS».

Après une brillante présentation suivie d’un débat avec le jury, les trois lauréats sont tous déclarés admis à la thèse de doctorat. Ils ont désormais leur doctorat en poche. La  soutenance est organisée par le ministère de l’Enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation avec la coopération de l’université du Maine en France et l’université Gaston  Berger  de St Louis au Sénégal.

 

Laisser un commentaire