jeudi 23 septembre 2021

Culture : le jeune Aladjim Banyo Martial en compétition dans la catégorie mini film du FESPACO

Le jeune réalisateur et scénariste Aladjim Banyo Martial est le seul candidat qui représente le Tchad dans le cadre de mini film au Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FESPACO) qui se déroulera du 22 février au 02 mars à Ouagadougou (Burkina Faso).

Sur 153 candidatures déposées, le jury après analyse a retenu 41 candidats dont Aladjim Banyo Martial. La sélection du jeune tchadien après cette phase dépend du vote sur les réseaux sociaux car les votes comptent 60%, l’originalité et la créativité comptent 40%. Pour l’instant, le mini film « coup d’Etat familial » occupe le 3ème rang sur 41. « On a besoin du soutien de nos compatriotes car juste un petit effort nous permet d’être premier et faire rayonner le nom du Tchad à l’international » plaide-t-il. Il ne reste que quelques jours car, la clôture est prévue pour le 15 février. Les votes sont disponibles au lien https://fespacofilms-portables.com/video/101/vote. Chaque personne peut voter trois fois par jour avec un compte. C’est-à-dire, avec un compte  Facebook, twitter et Gmail on peut voter neuf fois par jour jusqu’au 15 février.

La catégorie mini film du FESPACO a été lancée à l’égard des jeunes réalisateurs francophones afin de réaliser une vidéo test de deux minutes en rapport avec le thème : « Enfant et Spectacle ».Pour ce fait, Aladjim Banyo et son groupe dénommé Thermofilm se sont activés pour réaliser ce projet.  Il est donc question de mettre en scène les enfants qui préparent, produisent ou racontent un spectacle artistique ou culturel et envoyer au site de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), organisatrice du festival.  « En tant que scénariste et réalisateur, le coup d’Etat manqué du Gabon m’a inspiré et j’ai écrit la pièce ‘’coup d’Etat familial’’ » souligne Aladjim. Ce mini film en compétition met en scène les enfants en train de préparer un spectacle de fin d’année. Dans la pièce, les enfants sont mécontents de la situation familiale et décident de prendre le pouvoir familial en main. C’est un film technique et créatif.

Al-mardi Charfadine
44e promotion de l'ESSTIC (Yaoundé) - webjournaliste : journalisme d'humanité et d’humilité... @Almardi93

Laisser un commentaire

économie

Fespaco 2021 : 17 films en lice pour l’Etalon d’or du Yennenga dont Lingui ou les liens sacrés de Mahamat Saleh Haroun

Prévu du 27 février au 6 mars 2021, la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), reportée...

Tchad : «l’État doit investir dans le cinéma tchadien », l’acteur Youssouf Djaoro

INTERVIEW - L’univers cinématographique au Tchad se meut fortement ces dernières années. L’actualité tourne autour du film tchadien "Lingui" du réalisateur Mahamat Saleh Haroun,...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
417 votes · 418 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité