fbpx
Coronavirus : comment les chrétiens du Tchad ont célébré le Dimanche des rameaux ?

Coronavirus : comment les chrétiens du Tchad ont célébré le Dimanche des rameaux ?

RELIGION – Ce dimanche 5 avril 2020 a été célébrée la messe du dimanche des Rameaux par les chrétiens du monde rythmé par les mesures de restriction liées au Covid-19. Tchadinfos vous raconte comment les chrétiens tchadiens ont célébré cette fête par temps de crise.

La messe du dimanche des Rameaux qui marque l’entrée triomphale de Jésus Christ à Jérusalem a été dite en direct sur les ondes de la radio Arc-en-ciel et sur les antennes de l’ONAMA (Office National des Médias Audiovisuels). C’est une première, et ceci dans le respect des consignes sanitaires qui recommandent la distanciation sociale et l’interdiction d’attroupement de plusieurs personnes. L’église a dès le début de la crise du coronavirus abondé dans le sens des mesures prises par le gouvernement en appelant ses fidèles au respect des mesures.

« La forme particulière de célébration du dimanche des Rameaux que nous impose la pandémie du Covid-19 n’enlève en rien la solennité de cette entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. »

Monseigneur Edmond DJITANGAR

C’est Monseigneur Edmond DJITANGAR, Archevêque métropolitain de N’Djamena qui a dirigé l’office à huis clos. Dans son homélie il a tenu a rappelé le caractère particulier de la célébration. « La forme particulière de célébration du dimanche des Rameaux que nous impose la pandémie du Covid-19 n’enlève en rien la solennité de cette entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. »

Avant lui, l’Abbe Prudent Nadjitog curé de la paroisse de Mailao qui a dit la messe sur les ondes de Radio Arc-en-ciel a rappelé le caractère similaire à ce qu’a vécu le Christ. Cette situation selon lui doit apprendre aux croyants la patience, renforcer la foi et la persévérance. Il a laissé entendre que ce sont des moments difficiles qui finiront par passé.

La prière à la maison est aussi exaucée, ma famille a prié pour que Dieu nous épargne du coronavirus. »

Albertine koumtog

Albertine Koumtog, une fervente croyante de la paroisse de Farcha interrogé sur le caractère spécifique de la circonstance dit avoir suivi la messe à la télévision avec sa famille et comprendre la particularité de cette année. Pour elle « l’église c’est la paix, c’est la santé, c’est la sécurité, on a suivi les conseils de nos prêtres et nous sommes restés à la maison. La prière à la maison est aussi exaucée, ma famille a prié pour que Dieu nous épargne du coronavirus. »

Chaque année les catholiques célèbrent ce jour en mémoire du retour de Jésus à Jérusalem six jours avant la fête de la Pâque juive. Acclamé par foule lors de son entrée dans la ville, le sol tapissé de manteaux et de rameaux verts, formant ainsi un chemin royal en son honneur.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 759

Guérisons : 444

Décès : 65

%d blogueurs aiment cette page :