La plateforme, « Nouveau citoyen », a organisé un point de presse ce 31 aout 2023 à la Maison des médias du Tchad. Communication relative à la cherté de vie et la rareté de l’électricité observée ces derniers temps.

Malgré les discours et des actes pris par les hautes autorités, indique le chargé de communication de ladite plateforme, Yacoub Paskine, la cherté de vie ne fait que s’accentuer face à un pouvoir d’achat très faible des ménages. « Dans la plupart des ménages, l’on se limite à pratiquement un seul repas par jour pour les plus chanceux », présente-t-il.

La plateforme déplore que les prix des denrées alimentaires ne font qu’augmenter sur les marchés au vu et au su des autorités compétentes « sensées » se soucier plus du bien-être de la population. « Le prix du sac de mil se retrouve entre 32.000 et 40.00 FCFA alors qu’il se vendait à entre 25.000 et 30.000 FCFA », cite Yacoub Paskine, un exemple.

En plus de cette précarité sociale, la plateforme déplore la rareté de l’électricité et la hausse du prix des transports urbains et interurbains. «Ne dit-on pas que l’énergie et la route sont les deux facteurs favorisant le développement d’un pays ? Comment dans ces conditions le pays va pouvoir amorcer son développement tant évoqué ? Comment promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes pour réduire le chômage accentué ? Comment les commerçants, les entreprises voire même les chercheurs peuvent produire ?», s’est interrogé le chargé de communication .

La plateforme appelle donc le gouvernement à plus d’actes que de discours pour sortir les tchadiens de ces situations.