Une session extraordinaire du conseil des ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC) s’est tenue mardi à Douala, capitale économique du Cameroun et par vision conférence.

Le conseil extraordinaire des ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale a regroupé les commissaires de la Cemac, les ministres de l’économie et des finances des Etats membre de la communauté et aussi des responsables représentants des différentes institutions et organes de la Cemac.

L’objectif de la session est d’évaluer la situation macro-économique dans la zone CEMAC qui subit de plein fouet les effets de la pandémie à coronavirus et proposer des mesures de redressement.

« L’épreuve du Covid-19, marquée par le confinement de la population et l’arrêt de l’économie, n’a pas été seulement inédite dans l’histoire. Elle a été brutale et a fortement impacté tous nos modes de vie » souligne le président de la commission de la Cemac, Pr Ona Ondo.

Les résolutions issues de cette Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de l’UEAC seront proposées aux Chefs d’Etats lors d’une session extraordinaire qui se tiendra le 18 de ce mois afin de prendre des mesures de relance.

Le contexte sanitaire et sécuritaire particulièrement difficile que traverse la zone CEMAC a accentué les défis liés au développement dans États. « Cette situation nous invite à poursuivre avec plus de vigilance et d’efficience la gestion de nos finances publiques mises à mal par les crises multiformes », conseille Allamine Ousman Mey, ministre de l’Économie du Cameroun et président du conseil des ministres de l’UEAC.