Publié le 12-01-2023

A la veille du match devant opposant les U17 du Congo à ceux du Tchad, la CAF a disqualifié l’équipe tchadienne pour tricherie sur l’âge d’un joueur. Faux, rétorque le vice-président du Comité de normalisation de la Fédération tchadienne de football tchadienne, Naïr Abakar.

« On nous vole notre qualification et notre  participation mais on ne va pas se laisser faire », fulmine Naïr Abakar, vice-président du Conor de la FTFA qui conteste vigoureusement la disqualification du Tchad du tournoi de l’UNIFFAC.

Les Sao U17 doivent entrer en lice ce 12 janvier 2023 face au Congo à 14heures dans le cadre du tournoi de l’UNIFFAC. Mais à la veille du match, la CAF a annoncé l’exclusion de l’équipe U17 du Tchad. L’instance africaine de football reproche à l’équipe tchadienne de garder dans ses rangs un joueur qui est inéligible. Faux, rétorque le vice-président du Conor, Naïr Abakar qui assure que le joueur mis en cause, en l’occurrence Ousmane Diallo répond aux critères. « Voici la copie du test IRM réalisé à Douala. C’est écrit noir sur blanc qu’Ousmane Diallo est classé dans la catégorie 4. Donc il est éligible », démontre-t-il.

D’après lui, il y a du flou. « Comment comprendre que sur huit équipes impliquées, seulement trois vont jouer le tournoi. Il y a quelque de louche », croit-il.

Le Conor a contesté l’exclusion devant la CAF en deposant un recours. Reste à savoir si sa requête sera recevable ou pas.