Le nombre d’établissements scolaires fermés au Burkina Faso à cause des attaques terroristes a continué d’augmenter, atteignant 3.683 en date de mardi, a annoncé mercredi le ministère de l’Education nationale.

Il a souligné que cela représentait 14,71% des structures éducatives du pays. Ces fermetures affectent 590.327 élèves et 17.309 enseignants. Par ailleurs, six des huit régions touchées ont vu leur nombre d’écoles fermées croître : le Nord, la Boucle du Mouhoun, le Centre-Est, le Centre-Nord, l’Est et le Sahel.

Cette situation “fait suite à des attaques et/ou menaces terroristes avec son corollaire de psychose et de peur engendrées par le phénomène terroriste sur les populations et la scolarité des enfants”, a ajouté le ministère.

Depuis 2015, le Burkina Faso est la cible d’attaques terroristes ayant fait de nombreuses victimes et plus de 1,5 million de déplacés, selon les autorités