Retrait armée tchadienne : ”la communication du chef de l’Etat a fait l’objet d’une interprétation erronée”

Retrait armée tchadienne : ”la communication du chef de l’Etat a fait l’objet d’une interprétation erronée”

Le ministère des Affaires étrangères a tenu à clarifier l’opinion publique à travers un communiqué rendu public, ce dimanche 12 avril, sur les propos du chef de l’État relative à la décision du Tchad de “n’envoyer aucun soldat au-delà des frontières nationales”.

“La communication faite en arabe, le 08 avril dernier, devant les officiers de l’Armée tchadienne, à l’issue de l’opération militaire « Colère de Boma », ayant nettoyé les éléments terroristes de Boko Haram, dans les îles du Lac-Tchad, sortis de leur contexte et interprétée de façon erronée’’ fait savoir le communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Selon le ministère des Affaires étrangères, la décision du Tchad de n’envoyer dorénavant aucun soldat au-delà des frontières nationales dans le cadre d’engagement individuel des troupes tchadiennes pour lutter contre le terrorisme dans le bassin du Lac-Tchad “se rapporte au contexte des opérations conduites dans l’espace dudit bassin, théâtre d’opérations réservé à la Force Multinationale Mixte (FMM) de la Commission du Bassin du Lac-Tchad’’

Le ministère des Affaires étrangères tient également à clarifier qu’il n’a jamais été question pour le Tchad de se désengager de la Force Multinationale Mixte (FMM) de la CBLT, ni de la Force Conjointe du G-5 Sahel, moins encore de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA).

Enfin, le Ministère des Affaires Étrangères réaffirme la détermination et l’engagement du Tchad dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée sous toutes leurs formes, aussi bien à l’intérieur de son territoire que dans le cadre des forces susmentionnées.

​​​​​​​

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :