Un atelier organisé par le consortium des ONGS (ODIL, ACAT-Tchad, ATHAS et CONDIRECT) sur le projet de renforcement des capacités des organisations locales à la prévention des conflits fonciers et en promotion des droits de tous à l’accès à la terre se tient à Ati dans le Batha. Les activités vont prendre fin ce 10 juillet.

Ouvert le 9 juillet 2023 à Ati, chef-lieu de la province du Batha, cet atelier vise à outiller les participants dans les mécanismes et techniques de résolution pacifique des conflits fonciers.

Pour le chef de mission, Benoudji Absalom, cet atelier de deux jours va permettre aux bénéficiaires d’être désormais capables de stimuler une réflexion au niveau local sur les possibilités de modes de résolution des conflits fonciers et d’explorer des stratégies pour renforcer le travail des structures de base dans le monitoring et la gestion des conflits fonciers dans la province du Batha.

Il a par ailleurs rappelé aux participants que les problèmes fonciers sont une réalité au Tchad et sont souvent caractérisés par une forte pression démographique et un besoin d’espace pour la subsistance.

Quant au formateur Madjiarebeye Sylvain, cette formation revêt d’ores et déjà un caractère très important dans le cadre de la résolution pacifique des conflits fonciers. Car cette formation est une aubaine pour les participants de s’imprégner sur les méthodes de médiation et de résolution efficace et pacifique en cas d’alerte des conflits fonciers dans la province du Batha.

Mahamat Djibrine Issa, correspondant à Ati