Les épreuves écrites du baccalauréat de l’enseignement du second degré, session de juin 2024, commencent effectivement ce 24 juin 2024. A Doba, chef-lieu de la province du Logone oriental, ce sont au total 2347 candidats qui composent dans les deux centres retenus se trouvant au lycée Bernard Dikwa Garandi. C’est le directeur de cabinet du gouverneur qui a lancé les épreuves.

Dès 6h30, les candidats, sortis de tous les horizons, accourent vers leur centre. A l’entrée dudit lycée, les policiers procèdent systématiquement à la fouille des candidats et dans la cour, le proviseur et l’intendante contrôlent les cartes biométriques. C’est dans la salle numéro 1 que les épreuves écrites ont été lancées.

Dans son mot de bienvenue, le délégué à l’éducation nationale du Logone oriental, Liguidam Djoïgué Robert appelle les candidats à la sérénité et au calme. Ouvrant l’enveloppe devant les candidats, le directeur de cabinet du gouverneur, Guiradoum Ngarndodjim fait savoir que le baccalauréat c’est exactement comme les devoirs faits en salle. A ce titre, il appelle les candidats à travailler sans tricher.

Pour le président du centre 1, par ailleurs chef de mission de l’organisation du baccalauréat à Doba, Haroun Adoum, aucune difficulté n’est à signaler à part quelques bancs qui manquent. Il a par ailleurs instruit les surveillants à faire normalement leur travail faute de quoi, les sanctions sévères seront prises à leur encontre.

Tolobé Mbaïnaïssem Dieudonné, correspondant à Doba.