Baccalauréat 2016 : un correcteur arrêté

0
583
Siège de l'ONECS à N'Djamena

La correction du baccalauréat de l’enseignement du second degré session de juin 2016 qui tire à sa fin, a été entachée par un fait divers. Au lycée Ibnou Cina de N’Djaména où se déroule la correction des copies du bac, les enseignants correcteurs ont été surpris par le comportement d’un de leurs.

Le secrétariat de la commission Histoire Géographie a surpris, ce vendredi 17 juin 2016, 20 copies introduites par un correcteur en dehors des vraies copies. D’après des témoignages sur place, le correcteur aurait apporté avec lui les 20 copies du quartier. Cet enseignant s’est chargé lui-même de la correction des 20 copies et en même temps de leur vérification. Or, en principe, la correction et la vérification sont faites par deux équipes différentes. Après insistance, le correcteur remet les 20 vraies copies. Automatiquement, le correcteur « tricheur », est remis à la police en faction au lycée Ibnou Cina pour assurer la sécurité des activités de correction.

Dans le rang des enseignants, c’est la stupéfaction. Les correcteurs de la commission Histoire Géographie sont abattus par le comportement de leur collègue. Un correcteur se demande si la seule matière histoire géographie pourra donner le bac à un candidat pour que cet enseignant commette un tel acte. «C’est vraiment regrettable», s’emporte un correcteur.

Laisser un commentaire