Tchad: deux systèmes de paiement de la CEMAC en usage

Les deux systèmes de paiement en vigueur dans la sous-région Afrique centrale, sont bien utilisés au Tchad, a déclaré vendredi à Xinhua son ministre des Finances et du Budget, Habib Atteib Doutoum.

Il s’agit de deux outils, lancés il y a près d’un mois pour assainir et maîtriser la trésorerie de l’Etat tchadien et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC), a précisé M. Atteib Doutom.

Le premier, dénommé Système de télécompensation en Afrique centrale (SYSTAC), est composé d’un ensemble de dispositifs permettant l’encaissement de chèques émis au profit du Trésor et les opérations de paiements domestiques et régionaux d’un montant inférieur à 100 millions F CFA (200.000 USD).

Le second outil, Système de gros montants automatisés (SYGMA), quant à lui, est un système de règlement en temps paramétré pour des opérations domestiques et internationales à travers des ordres de virement et des opérations monétaires d’un montant supérieur à 100 millions F CFA.

“Ces deux systèmes permettent la sécurisation et la rapidité des transactions financières et monétaires, leur règlement en temps réel, ainsi que leur traçabilité”, a indiqué Abdoulaye Souleymane, directeur général du Trésor et de la Compatibilité publique du Tchad.

Le ministre des Finances, lui, a parlé d’avancée et promis de doter les services du Trésor de logiciels performants pour automatiser toutes les opérations.

“Le travail s’exécute bien. Mais nous devons mettre davantage de moyens techniques et humains à leur disposition afin d’exiger un meilleur rendement”, a indiqué M. Atteib Doutoum.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :