Tchad-Soudan : accord sur le rapatriement volontaire des réfugiés soudanais

Tchad-Soudan : accord sur le rapatriement volontaire des réfugiés soudanais

Le Tchad, le Soudan et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), a signé ce 31 mai 2017, à Khartoum, la capitale soudanaise, à l’issue d’une réunion tripartite, un accord de rapatriement volontaire des réfugiés soudanais résidant au Tchad et des réfugiés tchadiens résidant au Soudan.  Les accords signés représentent les standards légaux reconnus sur le plan international régissant le rapatriement volontaire des réfugiés et auxquels les parties se sont entièrement engagées. L’acte formel de signature de ces accords est important dans la mesure où il fixe le cadre juridique permettant d’assurer que les retours sont strictement volontaires. Toutefois, le fait de signer ces accords n’implique pas, en lui-même, que les mouvements de retour facilité débuteront au lendemain de leur signature. Les Commissions tripartites qui supervisent la mise en œuvre de ces accords devront encore travailler en vue d’assurer d’une part que les retours se font dans les conditions de sécurité et dans la dignité et d’autre part que ces retours sont durables. Les Parties notent qu’à ce jour il y a un certain nombre de retours spontanés de réfugiés soudanais venus des camps des réfugiés du Tchad. Elles notent par ailleurs que des réfugiés tchadiens vivant au Soudan ont exprimé leur intention ferme de retourner chez eux. C’est fort de ce contexte que les Parties ont décidé de formaliser le cadre légal des retours qui par ailleurs se fondent sur la volonté exprimée librement par ceux qui sont déjà rentrés ou celle exprimée par ceux qui souhaitent être assistés pour retourner chez eux. En rapport avec la situation sécuritaire dans la région du Darfour, les Parties notent qu’il y a globalement des avancées dans la plupart des zones potentielles de retour. Les Parties quant à elles, s’assureront que ceux des réfugiés qui décideront de retourner ne le font que sur base d’informations à jour et réelles sur les conditions prévalant dans les zones de retour potentielles. Les Parties travailleront ensemble pour mobiliser les ressources nécessaires en vue d’assurer que les retours non seulement se font dans la dignité, mais aussi qu’ils sont durables. Les deux Gouvernements ainsi que leurs populations respectives s’attendent à accueillir leurs citoyens et compatriotes.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :