Soudan: peur et colère après une attaque rebelle au Kordofan-Sud

KHARTOUM – La peur et la colère régnaient dimanche selon des habitants à Oum Rawaba, une grande ville de la province soudanaise du Kordofan-Nord, au lendemain d’une des plus importantes offensives antigouvernementales menée par les rebelles dans cette province et celle du Kordofan-Sud.

Selon des habitants, quelque 300 jeunes ont lancé des pierres contre un convoi du gouverneur du Kordofan-Nord Murghani Hussein Zaki-Adeen et du ministre de l’Electricité, Oussama Abdallah Mohammed al-Hassan.

Où étiez-vous hier?, criaient des manifestants, selon des témoins, après que le gouverneur a rendu visite aux familles de victimes des violences.

Des jeunes ont ensuite mis le feu à des bâtiments du gouvernement local, selon les témoins.

Des habitants ont affirmé que la ville, la deuxième plus importante du Kordofan-Nord, avait été laissée sans défense quand elle a été conquise brièvement samedi par des rebelles.

Aucun bilan des violences n’a été communiqué, mais selon des habitants et des responsables, des policiers figuraient parmi les victimes.

Les rebelles ont indiqué que huit d’entre eux avaient été tués, quatre dans les combats et quatre dans des accidents.

Le calme était revenu dimanche à Oum Rawaba, ont indiqué des habitants, mais les gens ont toujours peur, a indiqué l’un d’eux.

Aucun porte-parole de l’armée n’a pu être contacté dimanche.

Le Kordofan-Nord avait été jusqu’ici largement épargné par les combats, qui se déroulent notamment au Darfour et au Kordofan-Sud.

Mais une coalition de groupes rebelles, le Front révolutionnaire (SRF), a indiqué samedi avoir lancé une attaque en profondeur au Kordofan-Nord.

Cela fait partie de notre stratégie pour renverser le régime. Nous voulons fragiliser (ses) troupes sur la route menant à Khartoum, a affirmé Gibril Adam Bilal, un porte-parole du Mouvement pour la justice et l’égalité (JEM), groupe rebelle du Darfour membre du SRF.

Oum Rawaba est située à environ 100 km à l’est du chef-lieu du Kordofan-Nord, El Obeid, qui abrite une base de l’armée de l’air. Dimanche, des engins blindés et des soldats étaient déployés dans les rues d’El Obeid, a indiqué un habitant.

Selon un haut responsable du SRF, Abdelaziz al-Helou, les rebelles ont saisi des postes de l’armée à Abou Kershola et Oum Ktera. Ces postes étaient toujours aux mains des rebelles dimanche, et deux garnisons proches ont également été prises par le SRF, a indiqué Arnu Ngutulu Lodi, porte-parole du SPLM-Nord, autre groupe rebelle membre de la coalition du SRF.

Des habitants ont indiqué avoir fui le village d’Abou Kershola, et s’être réfugiés à l’ombre d’arbres.

Samedi, le porte-parole des forces armées soudanaises, Sawarmi Khaled Saad, avait indiqué que les troupes gouvernementales avaient infligé d’importantes pertes aux rebelles après leur attaque à Abou Kershola, dans l’extrême nord du Kordofan-Sud.

(©AFP / 28 avril 2013 18h05)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :