Soudan: des milliers de personnes dans le besoin après les attaques rebelles

EL RAHAD (Soudan) – Des milliers de Soudanais avaient besoin de nourriture, d’eau et d’un abri après avoir fui une offensive rebelle dans une zone jusqu’ici épargnée par les violences, a indiqué une source au sein de la Commission d’aide humanitaire du Soudan.

Plusieurs milliers de personnes ont notamment fui le district d’Abou Kerchola, au Kordofan-Sud, et ont trouvé refuge dans la ville d’El Rahad au Kordofan-Nord, a indiqué cette source, sous couvert de l’anonymat.

Elles se trouvent dans une situation épouvantable, a-t-elle ajouté, en précisant qu’une équipe de la Commission s’était rendue sur place pour évaluer les besoins de la population.

Un photographe de l’AFP a rapporté que des véhicules du gouvernement transportaient encore lundi soir des personnes vers trois camps de déplacés dans le secteur d’El Rahad. Certains sans-abri ont trouvé refuge dans des écoles.

La région d’Abou Kerchola a été l’un des secteurs attaqués lors d’une offensive dans les provinces du Kordofan-Nord et Kordofan-Sud lancée ce week-end par les rebelles du Front révolutionnaire du Soudan (SRF).

Les insurgés ont affirmé mardi toujours contrôler Abou Kerchola, où ils ont conquis une garnison de l’armée, selon leurs dires.

Des villageois ont déclaré à l’AFP qu’ils vivaient sous des arbres, avec très peu de vivres, après avoir fui dans l’urgence samedi.

Les rebelles ont occupé brièvement Oum Rawaba, la deuxième ville du Kordofan-Nord. Des habitants se sont plaints que leur ville ait été laissée sans défense quand les rebelles ont tiré sur des bâtiments du gouvernement, touchant des policiers.

Pourtant, des chasseurs bombardiers et des hélicoptères du gouvernement volaient au-dessus de la ville après l’attaque, ont-ils dit.

Un photographe de l’AFP a vu la centrale électrique de la ville et différents bâtiments noircis par le feu.

Hormis quelques incursions, le Kordofan-Nord était resté jusque-là à l’abri des combats faisant rage dans les Etats soudanais du Kordofan-Sud et du Darfour.

Le SRF a affirmé que son offensive du week-end faisait partie d’une stratégie visant à atteindre la capitale Khartoum et à renverser le régime du président Omar el-Béchir.

strs-it/jds/cco/cnp

(©AFP / 30 avril 2013 13h05)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :