Sénégal : prolongation probable de la détention du fils de l'ancien président Abdoulaye Wade

DAKAR, 14 septembre (Xinhua) — A un mois de l’expiration de son mandat de dépôt, prévue le 16 octobre prochain, Karim Wade, fils de l’ ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, a de nouveau été mis en demeure de justifier 98 milliards 600 millions de francs Cfa, a-t-on appris de source judiciaire.

Le Procureur spécial près la Cour de l’ enrichissement illicite (CREI) a en effet donné à l’ ancien ministre d’Etat un délai d’ un mois pour justifier l’ origine de ces fonds cumulés, selon lui, dans une vingtaine de comptes et enregistrés à l’ étranger au nom de sociétés et de personnes physiques qui ont servi de prête-nom.

Cette nouvelle mise en demeure pourrait, selon beaucoup d’ observateurs, conduire à la prolongation de la détention du fils de l’ ancien président Abdoulaye Wade, déjà inculpé et placé sous mandat de dépôt depuis le 15 avril dernier pour enrichissement illicite portant sur 694 milliards de francs Cfa (près d’ un millions d’ euros).

Ce mandat de dépôt devait expirer le 16 octobre prochain, selon la loi sénégalaise sur l’enrichissement illicite, l’ instruction du dossier ne devant pas excéder six mois.

Pour les avocats de Karim, le Procureur de la CREI vise à le maintenir en prison, en lui servant une nouvelle mise en demeure, car il n’ y a, selon eux, aucun élément nouveau. Aucune des sociétés visées par la mise en demeure du procureur n’ a enregistré d’ opérations en paiement avec l’ Etat du Sénégal ou un de ses démembrements. En conséquence, indique Me Amadou Sall, “il ne s’ agit donc pas d’argent public”.

Les avocats indiquent que ni Karim Wade ni aucun des membres de sa famille n’ est actionnaire “directement ou indirectement” d’ aucune des sociétés visées. Et que le solde des différents comptes bancaires concernés est chiffré à 8 milliards de francs CFA et non 98 milliards 600 millions.

Ainsi au lieu de demander la clôture de l’ information et un non lieu que les faits imposent, l’accusation tente selon les avocats, d’ obtenir une nouvelle inculpation “dans le seul but de maintenir en prison Karim Wade qui, après cinq mois d’ enquête, n’ est toujours pas entendu sur le fond par les juges de la commission d’ instruction”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :