Sécurité: la CEEAC et la CEDEAO s’unissent contre le terrorisme et l’extrémisme violent

Sécurité: la CEEAC et la CEDEAO s’unissent contre le terrorisme et l’extrémisme violent

La question de la sécurité, de la paix et de l’extrémisme violent fait l’objet d’un sommet conjoint des chefs d’Etat de la CEDEAO et de la CEEAC, ce lundi 30 juillet 2018 à Lomé, au Togo.

Il s’agit d’un tout premier sommet conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC).  A cet effet, le président de la République Idriss Deby Itno y a effectué le déplacement.

Les chefs d’Etat et de gouvernement entendent conjuguer leurs efforts pour lutter contre le fléau du terrorisme mais aussi de l’extrémisme car, les pays d’Afrique centrale et de l’Ouest enregistrent des congrégations religieuses douteuses. Ce sommet conjoint devrait permettre d’examiner la situation sécuritaire, et d’adopter une Déclaration définissant une approche commune sur la paix, la sécurité, la radicalisation et l’extrémisme violent dans ces deux espaces sous régionaux.

Les dirigeants africains doivent mettre leurs actions en commun pour appuyer la force du G5 Sahel pour qu’elle soit forte afin de combattre les Djihadistes dans le Nord Mali et partout dans les pays des deux zones où sévit le terrorisme. Il faut préciser que, des activités illicites transfrontalières, notamment le terrorisme, le blanchiment d’argent, l’extrémisme violent ainsi que le trafic d’armes, d’êtres humains et de drogue constituent des menaces sécuritaires communes à l’Afrique centrale et à l’Afrique de l’Ouest.

Laisser un commentaire