La sécurité au sahel au coeur d'une visite au Niger du commandant des Forces américaines contre le terrorisme en Afrique

NIAMEY, 10 janvier (Xinhua) — Préoccupé par la dégradation de la situation sécuritaire notamment dans le Nord du Mali, le commandant des Forces américaines contre le terrorisme en Afrique (AFRICOM), le général Carter HAM, séjourne depuis jeudi au Niger dans le cadre d’une visite axée essentiellement sur la question de la sécurité au Sahel.

Jeudi, le général américain a rencontré le président nigérien Mahamadou Issoufou, le ministre de la Défense nationale Karidjo Mahamadou et le chef d’Etat-major des armées, le général Seyni Garba, pour discuter essentiellement de la crise au Mali et le cas de “BOKOHARAM” au Nigéria, deux pays frontaliers du Niger, ainsi que des opportunités d’échanges entre les forces armées nigériennes et américaines.

S’agissant de la situation qui prévaut dans le Nord du Mali du fait des exactions des groupes armés proches d’ALQAIDA (Ançar dine, MNLA, MUJAO), le général HAM a indiqué jeudi, lors d’une conférence de presse, que “l’option militaire n’est certes pas la bonne, mais nous devons nous y préparer”.

Cependant, devait-il préciser, pour que l’intervention militaire que compte mener la communauté internationale dans le Nord du Mali contre les groupes armés, à la demande de la CEDEAO et de l’Union africaine, soit efficace, “il faut un plan bien précis et bien finalisé”. “Aujourd’hui, nous n’avons pas encore reçu une demande exacte de ce qu’on veut de nous ; nous n’avons aucune idée précise du type d’appui que nous devons apporter”, a regretté le commandant d’AFRICOM.

Evoquant la coopération avec le Niger, le général Carter HAM a déclaré que le pays africain est engagé dans le cadre d’un long partenariat stratégique avec les Etats-Unis, “pour lequel nous avons une grande considération”; à cet effet, le Niger bénéficie de l’appui des Etats-Unis sur plusieurs activités notamment dans le cadre de la formation des pilotes et mécaniciens d’avions pour la surveillance du territoire en vue d’assurer la sécurité du pays.

Il est à signaler que cette visite à Niamey du commandant des Forces armées américaines contre le terrorisme en Afrique intervient au moment où des combats à l’arme lourde opposent, depuis 48 heures, les forces armées maliennes aux groupes terroristes sur la ligne de front, dans le centre du pays.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :