Sahel : le comité régional de pilotage du projet SWEDD repense l’autonomisation de la femme post Covid-19

Sahel : le comité régional de pilotage du projet SWEDD repense l’autonomisation de la femme post Covid-19

SAHEL – Le comité régional de pilotage extraordinaire du projet pour l’Autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) a organisé le lundi 8 juin une réunion virtuelle à laquelle à pris part le ministre de l’Economie et de la Planification du Développement, Issa Doubragne.

La rencontre virtuelle qui a réuni le comité régional de pilotage extraordinaire du projet pour l’Autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD), les représentants de la Banque mondiale, de l’UNFPA, et les représentants de la société civile. C’est sous le thème : Autonomisation des femmes comme stratégie intégrée des plans de riposte contre la Covid-19 : perspectives pour le programme SWEDD.

Le Tchad et les huit autres pays du programme SWEDD sont touchés par la crise sanitaire de la Covid-19. Le bilan tchadien est au lundi 8 juin de 836 cas enregistrés dont 220 femmes et 68 décès. Outre ce bilan, la covid-19 fragilise les économies des pays à cause des mesures édictées pour limiter sa propagation. Les femme et les filles sont les plus affectées par les retombées néfastes de la crise car elles travaillent dans les secteurs informels sévèrement touchés.

Conscient de cela, le gouvernement tchadien a pris des mesures afin d’aider les femmes à faire face à cette crise. L’on peut citer entre autres : la prise en charge par l’État des factures d’eau et d’électricité pour une durée déterminée ; le paiement de la dette intérieure et la dotation en denrée alimentaire des couches vulnérables dont les femmes et les filles, a indiqué Issa Doubragne.

D’après le ministre de l’Economie et de la Planification du Développement, outre la vulnérabilité des femmes prise en compte dans le plan de riposte nationale de la Covid-19, les projets nationaux existants sur la santé et les nouveaux financement accordés par les partenaires ont été réorienté. C’est le cas avec des stratégies destinés à la prise en compte des femmes et des filles notamment le projet Swedd avec son plan stratégique spécial Covid-19 d’un montant de 298 400 000 F CFA.

Ainsi, les principales activités planifiées dans le cadre du plan stratégique spécial Covid-19 sont notamment : la conception et la diffusion des spots sur le mariage des enfants, les violences basées sur le genre, la continuité des services de santé de la reproduction et la planification familiale. Il faut y ajouter la fabrication des masques destinés aux femmes et filles bénéficiaires des interventions du projet et la réalisation des kits de lavage de main ; l’appui au laboratoire national de contrôle de qualité pour la production de la solution hydro-alcoolique.

Enfin la réunion a servi de cadre pour le lancement de la campagne “#StrongerTogether : Mon autonomisation, mon avenir. Même en temps de crise”. L’objectif de cette campagne est de sensibiliser les communautés de l’urgence de continuité des services d’éducation, de la mise en place des espaces surs pour les jeunes filles et pour la prévention et la prise en charge des cas de violence basée dur le genre. Rappelons que la réunion virtuelle du Comité régional de pilotage offre une plateforme d’échange entre les pays et leurs partenaires.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :