Robert Piper succède à David Gressly comme coordonnateur Humanitaire régional pour le sahel

(Dakar, 8 mars 2013) – M. Robert Piper, le nouveau Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel, a pris ses fonctions cette semaine. M. Piper succède à David Gressly.

De nationalité australienne, Robert Piper apporte dans ses nouvelles fonctions 24 ans d’expérience avec l’ONU, dont deux positions de Coordonnateur résident / Coordonnateur humanitaire au Kosovo et au Népal, deux ans en tant que chef de cabinet du Président Clinton lorsque celui-ci dirigeait les efforts internationaux de reconstruction après le tsunami de 2004 dans l’océan Indien, une expérience en tant que conseiller principal pour la réforme des Nations Unies au Siège du PNUD, un passage comme adjoint de ce qui est maintenant le Bureau de la prévention des crises et du relèvement du PNUD et divers postes de longue durée sur le terrain, en Thaïlande, au Cambodge et à Fidji. Son expérience s’étend de la consolidation de la paix à la réduction des risques, au développement et à la coordination humanitaire, toutes activités qui sont particulièrement pertinentes pour les défis complexes qui nous font face dans le Sahel.

En dépit d’une bonne récolte en 2012, la région du Sahel reste en crise et plus de 10 millions de personnes y souffrent d’insécurité alimentaire. Les prix des produits alimentaires restent élevés dans de nombreuses régions, ce qui empêche les ménages les plus pauvres d’accéder au marché. Les récents évènements au Mali ont encore exacerbé la fragilité de la région.

En 2013, 1,6 milliard de dollars sont nécessaires pour aider des millions de personnes vulnérables du Sahel à satisfaire leurs besoins immédiats essentiels, pour lancer des programmes visant à renforcer la résilience et pour affronter les effets de la crise au Mali.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :