Mercredi 16 juin 2021

RDC : 350 000 personnes ont besoin d’une aide humanitaire urgente après l’éruption du volcan Nyiragongo

Quelque 350.000 personnes ont un besoin urgent d’aide humanitaire à Goma, en République démocratique du Congo (RDC) suite à l’éruption le 22 mai dernier du volcan Nyiragongo, a affirmé mardi le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Le HCR a commencé à aider les personnes qui avaient suivi l’ordre d’évacuation et dès après l’arrivée des déplacés dans la ville de Sake, à l’ouest de Goma. Sur place, le HCR évalue actuellement les besoins dans d’autres régions.

Depuis le 28 mai, le HCR aide les populations déplacées en fournissant des abris collectifs pour décongestionner les écoles et les églises. Il continue néanmoins de travailler à Sake, en se concentrant maintenant sur la construction d’un site qui permettra aux déplacés de quitter les écoles et les églises, ainsi qu’aux enfants de retourner en classe.

L’assistance porte également sur des articles de première nécessité tels que des bâches, des couvertures et des kits d’hygiène.”Cette aide a été fournie dans le cadre des efforts continus de la communauté internationale, mais elle ne suffit pas à couvrir tous les besoins”, a déclaré Jackie Keegan, la cheffe du bureau du HCR à Goma, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis Goma.

Selon le HCR, la plupart des personnes déplacées sont actuellement hébergées par des familles d’accueil, tandis que d’autres sont logées dans des églises et des écoles surpeuplées.La question de l’accès à l’eau potable, avec les risques d’épidémie liés, s’avère particulièrement urgente, selon les organismes humanitaires opérant dans la région.

D’un autre côté, le HCR se remet également au travail sur les urgences liées au conflit dans le Nord-Kivu, notamment en répondant aux récentes attaques des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF).L’objectif est de planifier une distribution d’aide aux personnes déplacées par le conflit dans le territoire de Masisi. Cette assistance a été interrompue par l’effondrement d’une route la semaine précédant le volcan et par les évacuations de personnel humanitaire.

“Les défis dans la province du Nord-Kivu étaient déjà énormes avant ce dernier déplacement, car les conflits et la violence ont déraciné plus de 2 millions de personnes dans la province, dont 450.000 rien que cette année”, a rappelé la cheffe du bureau du HCR à Goma.

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

RDC : la peine de Kamerhe, ex-homme fort du pouvoir, réduite en appel de 20 à 13 ans

La peine de Vital Kamerhe, condamné pour corruption après avoir été le principal allié de l'actuel président de la République démocratique du Congo, a...

La BDEAC enregistre un bénéfice de près de 10 milliards pour l’exercice 2020

La Banque de développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC) a enregistré un résultat net bénéficiaire de 9,8 milliards de FCFA pour l'exercice clos...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
230 votes · 231 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité