Récit d'un ressortisant Tchadien sur les derniers évènements au Mali

Biress MI jeune étudiant tchadien qui vit à Bamako depuis quelques années nous raconte les événements qui ont secoué dernièrement le Mali, entre l’arrivée des Jihadjistes au Nord Mali et l’engagement de l’armé française au coté de l’armée Malienne.

 

1- Peux tu nous décrire ce que le maliens ont pu vivre comme sévices par ces jihadjistes dans le Nord Mali ? Ils étaient surtout dans quel état d’esprit ?

Les maliens qui sont au Nord étaient terrifiés (au début) frappés d’une forte peur par les terroristes venus majoritairement de Maghreb, excepté le Mujao constitué essentiellement des ouest –africains. Ils les infligent des sevices corporels excessifs, pour un simple vol de miettes de pain ils te punissent, c’est 100 coups de fouet pour ceux qui ont des rapports sexuelles hors mariage. Les mariés qui ont des relations sexuelles extraconjugales risquent une lapidation (à coups des pierres )! les jeunes n’ont pas le droit de s’assoir devant leur portail pour le thé, c’est une coutume malienne appelée ‘’Grin’’. C’est aussi défendu par les terroristes. Les femmes sont voilées jusqu’aux aux pieds, elles ne’ont pas le droit d’aller au marché, ne conduisent pas les motos! juste le droit de rester cloitrer à son domicile, Interdiction formelle de suivre les chaines européennes et musicales ! pareil aussi pour les radios locales pas des diffusions qui ne concernent pas l’islam, excepté les infos. Ils ont subit tous ces sévices, ne sachant quoi faire beaucoup ont fui le Nord pour venir vers le Sud, surtout les jeunes.

 

2- Comment les maliens ont accueillis la décision de la France de s’engager auprès d’eux contre les Islamistes ?

Au début, de l’offensive des combattants terroristes, les maliens étaient tourmentés et démoralisés sans aucune confiance en leur armée qui n’a pas du tout d’expérience, une armée sous équipée. Le tumulte est total dans toutes les villes du Sud ! les terroristes sont bien organises, armés jusqu’aux dents, motivés, engagés, des vrais fanatiques recourant au terrorisme, leur avancée prouve la faiblesse de l’armée malienne qui ne peut faire face une telle force. L’intervention française est une euphorie totale, un grand soulagement sans la France Bamako se transformera en Bagdad sans doute. Les maliens mettent le drapeau Français partout, sur les motos, les voitures voire même dans leur maison. A Bamako, tu ne peux passer dans les rues sans apercevoir les tricolores fixés sur les murs ou devant les portes. Tous les maliens sont contents de cette intervention Française subite, ils ne cessent que de faire des louanges à l’armée française. Les maliens remercient la France comme un sauveur éternel. Ils se disent redevables à la France.

 

3 – Ton avis personnel concernant cette guerre qui vient de débuter ? que fallait il faire ou ne pas faire ?

Moi j’accuse le monde arabe, ils sont derrières toutes ces manœuvres immorales et sataniques. ils financent ces fanatiques aux idéologies impures, pour envahir un paisible peuple sans défense en se prenant pour des gendarmes divins.

Massacrer des innocents pour des causes obscures et passionnelles. Des actes blasphématoires. Même la conscience d’un païen ne peut lui permettre des tels actes inhumains!

Il faut que la communauté internationale avertisse les commanditaires de ces terroristes qui vivent dans l’ombre. J’exhorte tous ceux qui veulent aider le Mali à retrouver la paix et son intégrité territoriale.

 

Merci infiniment pour tes reponses

Propos recuillis par SM pour Tchadinfos

Un commentaire

  1. Adam Deyé
    19 janvier 2013 at 19 h 33 min Répondre

    <>
    A quoi servent donc les forces africaines déployées sur le terrain?
    les médias ne parlent que des forces françaises (à quelques rares exceptions de l’armée malienne). est-ce une guerre pour libérer le peuple malien ou une guerre pour la gloire? ou bien sont-ils là bas tout simplement parce que les autres y sont?

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :