Prise d'otage en Algérie : les ravisseurs revendiquent l'arrêt immédiat de l'offensive française au Mali

NOUAKCHOTT, 16 janvier (Xinhua) — Le groupe terroriste ” Signataires par le sang” qui retient des otages occidentaux dans un complexe pétrolier en Algérie a revendiqué, mercredi, l’arrêt de l’offensive menée par la France dans le nord du Mali contre la libération des otages, selon un communiqué cité par l’Agence Nouakchott Information.

Dans ce communiqué écrit en arabe, dont Xinhua a pris connaissance, les preneurs d’otage ont souligné : “Nous tenons les gouvernements algérien et français et ceux des pays des otages, pour être entièrement responsables de la lenteur dans la satisfaction de nos revendications en tête desquelles se situe l’arrêt immédiat de l’agression contres les nôtres du Mali”, avant de préciser : “Nous soulignons que le nombre des otages dépassent les 40 croisés, don t 7 américains, deux français, deux britanniques en plus d’autres ressortissants de diverses nationalités européennes.”

Le texte a en outre rappelé : “Nous avons choisi l’Algérie pour exécuter cette opération pour que Bouteflika sache que nous n’accepterions en aucun cas l’atteinte à l’honneur du peuple”. ” Nous n’accepterons également pas sa conspiration avec les français pour frapper les musulmans dans le Mali, tout comme le bouclage des frontières devant le peuple de l’Azawad fuyant les bombardements de l’aviation française”.

Enfin le communiqué souligne que cette opération entre dans le cadre d’une campagne “visant les juifs et les croisés à travers le monde”.

Auparavant le groupe des “Signataires par le sang” relevant de la katiba de Moulathamines de Moctar Belomoctar, alisa Bellawar a revendiqué la pris en otage de plus de trente occidentaux de différentes nationalités dans un complexe pétrolier à Tigantourine, 40 km d’In Amenas, prés de la frontière libyenne.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :