Le Premier ministre sénégalais souligne l'insuffisance des financements de l'activité économique dans la Zone Franc

DAKAR, 8 avril (Xinhua) — Le Premier ministre sénégalais Abdoul Mbaye a souligné lundi à Dakar l’ insuffisance des financements des activités économiques dans les pays de la Zone Franc dont les ministres en charge de l’ économie et des finances sont en conclave dans la capitale sénégalaise.

“L’on s’ accorde tous sur le fait que l’ activité économique dans les pays de la Zone Franc reste encore insuffisamment financée et que les financements octroyés ne vont pas toujours aux secteurs porteurs de croissance”, a-t-il déclaré à l’ ouverture des travaux de la réunion.

“Au sein de l’ Union économique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA) par exemple, la contribution du secteur bancaire au financement de l’ économie n’ atteint pas 20% actuellement, alors qu’ il dépasse 34% au Nigéria, 77% au Maroc et tenez vous bien 145% en Afrique du Sud”, a indiqué le PM.

“La part portant sur les concours à moyen terme, essentiels pour assurer les fondements d’ une croissance économique durable, atteint à peine la moitié des crédits à l’ économie”, a-t-il encore relevé, ajoutant que “les crédits à l’ économie vont pour près de 70% au secteur tertiaire, alors que le secteur primaire créateur de forte valeur ajoutée et d’ emplois ne reçoit que moins de 10%. A cela s’ ajoute le coût du crédit qui reste anormalement élevé”.

La Zone franc regroupe, outre la France qui garantit la convertibilité du Franc CFA, la monnaie de cette zone, les Comores, huit pays d’ Afrique de l’ Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d’ Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) et cinq pays d’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :