Le PNUE appelle l'Afrique à participer au dialogue sur les changements climatiques

GABORONE, 17 octobre (Xinhua) — Le Programme des Nations unies sur l’environnement (PNUE) a appelé l’Afrique à entreprendre des préparatifs adaptés pour participer efficacement aux négociations de la Convention sur le Climat prévues pour 2015, et en tirer le meilleur parti.

S’exprimant à la 5ème session spéciale de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (AMCEN), ce jeudi à Gaborone, le vice-directeur exécutif du PNUE, Ibrahim Thiaw, a appelé les pays africains à être plus positifs pour mieux unir et renforcer la position de négociation commune de l’Afrique lors des changements climatiques.

« Il y a tant à perdre si les changements climatiques ne sont pas contenus et tant à gagner s’ils le sont, et l’Afrique peut et doit faire partie de la solution pour mettre en place un nouveau mécanisme juridique juste et équitable », a déclaré M. Thiaw.

De plus, M. Thiaw a appelé l’Afrique à peaufiner son message dans les prochaines semaines qui mènent à la réunion cruciale de Varsovie, et à étudier non seulement les menaces auxquelles elle est confrontée si les changements climatiques sont laissés sans contrôle, mais aussi l’urgence d’agir à la fois pour l’atténuation et pour l’adaptation.

De son côté, le président du Botswana Ian Khama a appelé les pays africains à joindre leurs forces pour faire face aux changements climatiques.

« Pour notre part, le Botswana a établi une commission nationale sur les changements climatiques avec pour mission de superviser ses politiques nationales en matière de changements climatiques et de mise en oeuvre de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CNUCC) », a déclaré M. Khama.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :