Ouverture à Kigali d'une réunion sur l'avenir numérique en Afrique

KIGALI, 28 octobre (Xinhua) — Environ 1.500 délégués sont présents lundi à Transform African 2013 Summit à Kigali pour examiner les voies et moyens de permettre à l’Afrique de construire une plate-forme numérique en vue d’une transformation structurelle.

La réunion de Kigali, tenue six ans après Connect Africa Summit, est destinée à examiner les moyens d’accélérer la connectivité de haut débit à travers le continent afriain.

Le secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Hamadoun I. Toure, a déclaré à cette occasion que l’Afrique devrait saisir cette occasion pour débloquer son potentiel grâce à la puissance des TIC, notant que cela fera par des investissements massifs dans les TIC.

“Le partenariat public-privé est très crucil pour l’avenir numérique de l’Afrique. Au cours des six dernières années, 55 milliards de dollars ont été investis dans le développement des TIC en Afrique et ce chiffre pourrait atteindre 70 milliards de dollars d’ici la fin de l’année prochaine”, a-t-il indiqué.

La pénétration du mobile est passé de 23% en 2007 à 65% actuellement en Afrique et celle de l’internet de 3,9% à 16,3%, a rappelé le chef de l’UIT.

La réunion de Kigali, à laquelle prennent part des représentants de Microsolf, de Samsung, de Facebook, des organisations internationales, de la société civile et des médias et des responsables politiques, doivent examiner notamment les moyens d’utiliser l’internet à haut débit pour transformer les communautés, gouvernements et secteur privé en Afrique.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :