Offensive de l'armée nigériane contre le Boko Haram, 44 terroristes abattus

LAGOS, 8 juillet (Xinhua) — Un porte-parole de l’armée nigériane a annoncé lundi que des raids aériens et des opérations au sol visant les campements du Boko Haram dans l’Etat de Borno (nord-est) étaient en cours, et que 44 terroristes avaient été tués.

Le porte-parole de l’armée nigériane Chris Olukolade a déclaré dans un communiqué que les militaires avaient dégagé et pris le contrôle de la forêt de Balmo lors d’une opération militaire qui a duré tout le week-end.

Il a expliqué qu’avant l’opération la forêt de Balmo, qui s’étend de l’Etat de Bauchi à celui de Jigawa et est reliée à certains endroits avec la forêt de Sambisa, était utilisée par les terroristes pour y établir leurs bases et leurs repaires en vue de préparer des attaques.

Il a ajouté que les terroristes et les groupes armés opérant dans ces forêts avaient tous été chassés, et que certains avaient été capturés pendant l’opération.

Selon M. Olukolade, deux étrangers soupçonnés d’être des mercenaires figurent parmi les personnes capturées.

L’armée a également saisi des armes et de l’équipement, dont des générateurs électriques, de l’équipement de communication, des véhicules, des vivres et des ustensiles de cuisine, a-t-il ajouté.

Le porte-parole a annoncé que plus de 44 terroristes sont morts à Kerenoa et dans les communautés avoisinantes après un affrontement avec l’armée qui est parvenue à repousser les assauts sur ces communautés.

Des soldats qui effectuaient ce week-end une patrouille de routine dans les environs de Banki et de Miyanti dans l’Etat de Borno ont réussi à déjouer une embuscade tendue par les terroristes. L’affrontement a fait entraîné des pertes humaines dans les deux camps.

Au total, six soldats ont perdu la vie lors des affrontements de ce week-end avec les terroristes, et les blessés sont en train d’être soignés, a indiqué le porte-parole.

Il y a eu récemment une recrudescence des activités du Boko Haram dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, qui a de frontières communes avec le Cameroun, le Niger et le Tchad.

Le Boko Haram, qui représente l’une des plus grandes menaces pour la sécurité du Nigeria depuis 2009, a tué des centaines de personnes au cours des trois derniers mois lors d’attaques de villages dans le nord-est du pays.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :