Le Nigeria connectera sa frontière par satellite afin de contrôler les déplacements de personne

YOBE (Nigéria), 21 février (Xinhua) — Six jours seulement après l’enlèvement au Cameroun de sept ressortissants français qui auraient soupçonne-t-on été amenés clandestinement au Nigeria, le gouvernement de ce pays d’Afrique de l’Ouest a déclaré qu’il connecterait ses frontières par satellite afin de contrôler les déplacements de personne vers l’intérieur et l’extérieur du pays. Le contrôleur général des services d’immigration du Nigeria, Rilwan Musa, a déclaré que le gouvernement relierait ses frontières au réseau satellitaire nigérian pour une surveillance efficace de ses frontières qui sera effectuée depuis la capitale du pays, Abuja. Le responsable de l’immigration a déclaré qu’ il visitait les États de Borno et de Yobe pour évaluer les conditions de travail des services d’immigration dans ces deux États. Les États de Borno et de Yobé ont souffert d’une série d’attaques d’insurgés ces dernières années, et sont à la frontière avec les pays voisins du Niger, du Cameroun et du Tchad. M. Rilwan a déclaré qu’il effectuait actuellement des évaluations sur le terrain de ces États frontaliers afin d’examiner les défis auxquels ils sont confrontés et d’en présenter un rapport à la présidence en vue d’adopter des solutions adéquates en termes de patrouilles frontalières. La frontière longue et poreuse entre le Niger, le Cameroun et le Tchad permet à des immigrants clandestins d’entrer librement dans le pays.

Le contrôleur a assuré que le gouvernement fournirait le soutien logistique et les autres outils nécessaires pour faciliter cette surveillance et améliorer la sécurité le long des frontières du Nigeria.

 

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :