Nigeria: 20 islamistes tués dans le Nord

MAIDUGURI (Nigeria) – L’armée nigériane a tué vingt islamistes présumés et perdu un soldat au cours d’une nouvelle offensive contre Boko Haram dans le Nord-Est, a affirmé samedi un porte-parole militaire régional.

Vendredi, tard dans la nuit, les soldats de la septième division de l’armée nigériane ont mené une offensive sur l’axe Gwoza-Bita-Damboa- (dans l’Etat de Borno) d’où les insurgés de Boko Haram ont été chassés a déclaré le colonel Mohammad Dole, porte-parole de l’armée dans cette région, dans un communiqué.

Vingt terroristes de Boko Haram ont été tués (…) un soldat a été tué et trois soldats ont été blessés, a-t-il précisé.

Ces informations, comme les précédentes relatives aux affrontements entre l’armée et Boko Haram, n’ont pu être vérifiées de source indépendante, notamment en raison de l’absence de lignes téléphoniques dans l’Etat de Borno depuis l’instauration de l’Etat d’urgence en mai dernier.

L’armée nigériane revendique régulièrement des succès contre la secte islamiste Boko Haram, mais les insurgés sont toujours actifs dans la région et poursuivent leurs attaques.

Déjà, vendredi, le colonel Dole avait annoncé la mort de neuf autres islamistes dans la même région.

Le communiqué ajoute que la septième division de l’armée poursuit intensément son offensive dans cette région avec l’aide des forces aériennes nigérianes.

Les Etat-Unis ont placé mercredi Boko Haram et un autre groupe islamiste armé nigérian, Ansaru, sur leur liste noire d’organisations terroristes liées à Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Les attaques de Boko Haram, qui prône un islam rigoriste et revendique la création d’un Etat islamique dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman, et la répression menée par les forces gouvernementales ont fait plusieurs milliers de victimes depuis 2009.

(©AFP / 16 novembre 2013 19h50)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :