Maurice veut devenir le "bureau virtuel de l'Afrique"

PORT-LOUIS, 27 janvier (Xinhua) — L’île Maurice ambitionne de devenir le “bureau virtuel de l’Afrique” dans le domaine de la technologie informatique et des communications, a annoncé mardi le président mauricien Kailash Purryag.

Il a fait cette déclaration au Parlement lors du discours programme du nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, issu des élections du 10 décembre dernier.

Le président Purryag a énuméré les intentions du gouvernement de l’Alliance Lepep, large vainqueur du dernier scrutin, de mettre en place un “socialisme innovant”.

Le programme gouvernemental a rappelé l’objectif annoncé pendant la campagne pour réaliser un second miracle socio- économique en misant sur le génie du Mauricien.

En réalisant ce but, Maurice veut devenir une véritable référence économique dans cette région de l’Afrique ou encore le ” bureau virtuel de l’Afrique”.

Maurice veut aussi se positionner comme un centre régional l’ éducation tertiaire et pour les formateurs des pays de l’Afrique de l’est, de l’Afrique du sud, des pays membres du Comesa et de la SADC.

Le nouveau gouvernement a aussi annoncé sa volonté d’éradiquer la fraude et la corruption en promettant une nouvelle loi sur la déclaration des avoirs et un nouveau code de conduite pour les députés et les fonctionnaires. Une loi sur le financement des partis politiques est également annoncée.

Le gouvernement de Sir Anerood Jugnauth compte approfondir la démocratie en proposant une réforme du système électoral afin d’ introduire une dose de proportionnelle et aussi garantir la représentation féminine à l’Assemblée nationale.

Il compte aussi tenir des référendums sur des sujets d’intérêt national et procéder à la destruction des données biométriques recueillies par l’ancien régime, au moment de la conversion de la nouvelle carte d’identité nationale.

Par ailleurs au chapitre de la liberté d’expression, une nouvelle loi sera introduite alors que les journalistes en fonction ne seront plus arrêtés et emprisonnés dans l’exercice de leurs fonctions, à moins qu’il n’y ait des preuves solides concernant les délits de complot.

Au chapitre de l’ordre et la loi, le gouvernement compte adopter la politique “zéro tolérance” contre les viols, abus envers les enfants, kidnappings, trafics de drogue et abus contre les plus vulnérables.

Il compte faire l’acquisition de 18 véhicules blindés, de trois hélicoptères et des équipements sophistiqués.

Pour en finir avec l’importation de drogue, le discours programme fait mention de la mise sur pied d’une commission d’ enquête sur le trafic de drogue et l’achat d’équipements de pointe pour le port et l’aéroport.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :