Maurice cède à l'Angola sa place de pays où l'on est le plus heureux en Afrique

PORT-LOUIS, 11 septembre (Xinhua) — L’île Maurice a perdu sa première place de pays où l’on est plus heureux au profit de l’ Angola, selon le World Happiness Report 2013 de l’ONU cité mercredi par la presse mauricienne.

Maurice a perdu trois places par rapport au premier classement établi en avril 2012 et se retrouve à la 67e place sur 156 pays évalués par l’Earth Institute de l’université de Columbia.

Cette étude a vu le jour en juillet 2011 quand les Nations Unies ont passé une résolution invitant les pays membres à mesurer le bonheur de leur peuple et l’utiliser pour guider leurs politiques publiques.

Pour l’ONU, le bonheur est une aspiration de chaque être humain, et peut également être une mesure de progrès social. Cinq facteurs qui influent sur le bonheur, tels que le PIB par habitant, l’espérance de vie, la santé et la corruption ont été retenus pour ce classement.

Les pays en tête de liste sont situés en Europe. Dans le Top 5, on relève, entre autres, le Danemark, la Norvège, la Suisse, les Pays-Bas et la Suède.

Les six pays les moins heureux sont tous en Afrique subsaharienne. Il s’agit de la Tanzanie, du Rwanda, du Burundi, de la République centrafricaine, du Bénin et du Togo, qui se classe en dernière position.L’étude de l’Earth Institute est dirigée par le professeur Jeffrey Sachs, conseiller du secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon sur les “Millennium Development Goals”.

Le rapport évalue le bonheur ressenti par la population de 156 pays. Il indique que la corruption en Afrique subsaharienne a connu une hausse de 0,001% entre 2012 et 2013 par rapport à la période 2005-2007.

Les critères retenus par l’Earth Institute sont la bonne gouvernance, la liberté personnelle, l’absence de corruption, le soutien social et les conditions et la qualité du travail, entre autres.

“Ces variables ont un effet plus puissant sur ??le bonheur”, affirme l’institution américaine dont la principale mission est d’ étudier et d’identifier des solutions aux problèmes complexes auxquels est confrontée la population mondiale.

Le rapport montre que les gens sont plus heureux dans les pays riches. Mais le plus important pour le bonheur que le revenu sont des facteurs sociaux tels que la force de soutien social, l’absence de corruption et le degré de liberté personnelle.

Au fil du temps à mesure que le niveau de vie a augmenté, le bonheur a augmenté dans certains pays, mais pas dans d’autres ( comme par exemple, les États-Unis). En moyenne, le monde est devenu un peu plus heureux dans les 30 dernières années (de 0,14 fois l’écart type du bonheur dans le monde entier).Evidemment, le taux de chômage provoque le malheur autant que le deuil ou la séparation.

Au travail, la sécurité d’emploi et de bonnes relations contribue plus la satisfaction au travail qu’une rémunération élevée et des heures d’ouverture pratiques.La santé mentale est le premier facteur influant sur le bonheur dans n’importe quel pays.

Pourtant, seulement un quart des personnes souffrant de troubles mentaux obtienne un traitement pour leur état dans les pays avancés et moins dans les pays pauvres.

La vie de famille stable et les mariages durables sont importants pour le bonheur des parents et des enfants.D’autre part, dans les pays avancés, les femmes sont plus heureuses que les hommes, tandis que la position dans les pays pauvres est mitigée.

Enfin, le bonheur est la plus faible à l’âge moyen.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :