Mali : les USA vont envoyer des drones, la CEDEAO autorise l'envoi des forces, l'UA appelle ses membres à soutenir le Mali

Quelques jours après les premières avancées des islamistes vers le sud du Mali, les événements se sont précipités dans le sud du pays. En effet la communauté internationale précédemment réticente s’est exprimée d’une voix et sans attendre en faveur d’un soutien logistique et militaire au pays. Florilège des événements de ces dernières heures.

La France

Aperçus et signalés par la population locale, des hélicoptères français ont participé depuis hier à des opérations contre des positions islamistes. Resté silencieux sur cette participation, le président français François Hollande a fini par avouer son intention de soutenir l’armée malienne dans sa lutte contre ce qui est unaniment considéré comme du terrorisme. Plusieurs hommes “blancs” auraient même été aperçus au sol par des témoins.

Hier on apprenait qu’un hélicoptère français a été abattu par les islamistes. Pour le moment pas de confirmation des autorités françaises. La France avait hésité a intervenir directement au Mali, non seulement pour ne pas répéter ses malheureuses opérations en Côte d’Ivoire mais aussi en Libye. Force a été de constater que la situation est bien différente.

Une réunion souhaitée par la france a été organisée à l’ONU et un soutien a été apporté à l’intiative française.

Les USA

Les Etats-Unis ne seront pas en reste. Le pays a décidé d’apporter son soutien de part ses désormais célèbres drones. Ces engins téléguidés ont déjà été utilisés en Irak, en Afghanistan et même en Libye. Ils ont déjà montré leur efficacité.

La CEDEAO et l’UA

La CEDEAO quant à elle a autorisé l’envoi des troupes en soutien au Mali. Ces troupes devraient rejoindre le Mali d’ici demain. Elles seront dirigées par un général nigérian. Nul n’ignore la volonté secrète des islamistes de s’emparer de plusieurs pays clés. Des bruits de couloir annoncent déjà une coordination des forces entre Boko Haram au Mali et Aqmi. Cette décision de la Cedeao vient cependant avec un énorme retard. Rappelons que les bavardages de cette communauté ont permis aux islamistes de renforcer leur équipe il ya deux mois et d’avancer paisiblement vers les villes de Konna et de Sévaré. Certes les troupes ouest-africaines ne sont pas forcément aguérries aux combats dans le désert mais d’autres troupes comme celles du Tchad auraient pu faire l’affaire. D’ailleurs le président tchadien, avait en son temps affirmé qu’il serait prêt à soutenir toute initiative au Mali, du moment où une demande lui était faite.

L’Union africaine par la voix de son président Boni Yayi s’est dit “aux anges” suite à la décision de la France d’intervenir au Mali. Même si cette expression semble étonner plus d’un, elle vient suite aux nombreuses tentatives du président d’appeler à un soutien international. La commissaire de l’organisation s’est aussi exprimée en appelant à un soutien total des pays membres au Mali.

 

Source : La nouvelle Tribune

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :