Mali: La MISMA ne veut s'engager qu'en fin fevrier

BAMAKO, 27 janvier (Xinhua) — La force de la CEDEAO va attendre jusqu’en mi-fevrier pour soutenir les forces malienne et francaise qui sont en pleine progression sur le terrain, a declaré un membre de l’Etat major de la Misma (Mission internationale de soutien au Mali) à Bamako, ce dimanche.

Cette declaration fait suite au refus hier du detachement burkinabé de prendre position à Diabali pour appuyer les forces maliennes dans leur progression vers Tombouctou à partir de Léré et Niafunké.

Le chef du detachement du Burkina a souligné que sa mission pour l’instant est de securitser tout simplement le barrage de Markala et n’a aucune instruction de progresser. Il en etait de même pour le contingent Nigerian qui a refuté une demande de deploiement à Banamba, localité située à 130 km de Bamako.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :