Mali : l'armée tchadienne tue le chef islamiste Mokhtar Belmokhtar

Mali : l’armée tchadienne tue le chef islmaiste Mokhtar Belmokhtar

BAMAKO, 2 mars (Xinhua) — Plusieurs terroristes dont le chef Mokhtar Belmokhtar alias “le borgne”, ex-chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), ont été tués par l’armée tchadienne dans la région de Kidal à l’extrême nord-est du Mali vers la frontière algérienne, indique un communiqué de l’état-major tchadien publié samedi.

Selon le communiqué diffusé par un général tchadien à la télévision nationale du Tchad, les forces tchadiennes au Mali ont détruit totalement la principale base des jihadistes dans le massif de l’Adrar des Ifoghas, plus précisément dans la vallée d’Ametetai, samedi vers midi.

Mokhtar Belmokhtar a revendiqué l’attaque contre le site gazier algérien d’In Amenas suivie d’une prise d’otages, peu de temps après l’intervention française au Mali.

Vendredi, le président tchadien Idriss Déby avait annoncé que l’ un des principaux chefs d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abdelhamid Abou Zeid, a été tué. Cependant, la mort de celui-ci n’ est pas encore confirmée par le Mali, la France, l’Algérie, où les tests d’ADN continuent afin de la certifier.

Un commentaire

  1. foupouagnigni ibrahim
    9 mars 2013 at 20 h 45 min Répondre

    vous appelez une personne pour vous aider, et par la suite , elle vous rend compte des choses. c’est le doute sur la personne.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :