Mali : fusillade et prise d’otage à l’hôtel Radisson de Bamako, 140 clients et 30 employés retenus

Mali : fusillade et prise d’otage à l’hôtel Radisson de Bamako, 140 clients et 30 employés retenus

BAMAKO, 20 novembre (Xinhua) — L’hôtel Radisson de Bamako, au centre de la capitale malienne, a été attaqué tôt vendredi matin par des individus non encore identifiés, alors qu’une prise d’otages est en cours avec “140 clients et 30 employés” retenus par les assaillants, a annoncé le groupe hôtelier Rezidor, propriétaire de l’hôtel.

“Une prise d’otage est en cours sur le site aujourd’hui. Selon nos informations, deux personnes retiennent 140 clients et 30 employés”, a indiqué le groupe hôtelier dans un communiqué sur son site Internet.

“Nos équipes de sécurité sont en contact constant avec les autorités locales afin d’apporter toute l’aide possible pour rétablir la sécurité dans l’hôtel. A ce stade, nous n’avons pas d’autres informations et continuons de suivre la situation de près”, selon la même source.

Un client chinois nommé Chen a fait savoir à Xinhua via Wechat qu’il était parmi un nombre de Chinois bloqués dans l’hôtel. Pour le moment, on ignore les informations sur les pertes humaines.

Les forces de l’ordre ont établi un périmètre de sécurité d’au moins un kilomètre autour de l’hôtel, où l’on entend toujours des tirs sporadiques d’armes automatiques.

Pour l’heure, il n’y a aucun bilan officiel ni aucune déclaration officielle sur cette attaque. Mais des témoins parlent d’au moins deux agents de sécurité tués devant ce luxueux hôtel, qui est le plus grand à Bamako.

Cet établissement compte 190 chambres, dont près de 90% sont occupées. De nombreux officiers de la Mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM Mali) ainsi que des personnels de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) s’y trouveraient, ainsi que des occupants chinois.

Le Groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale (GIGN), l’unité d’élite du Mali, est sur place.

“Dans le temps, c’est la Garde nationale du Mali qui assurait la sécurité du Radisson. Mais avec la présence des officiers et agents de l’EUTM et de la Minusma, ce sont les forces onusiennes qui assuraient la sécurité”, a indiqué un officier de la sécurité malienne sous couvert d’anonymat.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :