Lybie : Moussa Faki Mahamat demande une enquête d’urgence de la Commission africaine des droits de l’homme

Lybie : Moussa Faki Mahamat demande une enquête d’urgence de la Commission africaine des droits de l’homme

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat a appris avec consternation les rapports sur la vente aux enchères des migrants africains en Libye comme esclaves, selon un communiqué publié ce week-end.

Moussa Faki Mahamat “condamne fermement ces actes méprisables qui sont en contradiction avec les idéaux des Pères fondateurs de notre Organisation et des instruments africains et internationaux pertinents, y compris la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples”, selon le communiqué.

Le président de la commission de l’UA a appelé à la fin immédiate de ces pratiques et d’autres actes criminels de traite des êtres humains. Il demande une action rapide pour identifier tous les auteurs et complices, en vue de les traduire en justice

À cet égard, Moussa Faki Mahamat s’est félicité de l’annonce par les autorités libyennes d’une enquête sur ces actes criminels et attend avec intérêt un résultat crédible. Il a également exhorté les autorités libyennes à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour améliorer les conditions des migrants africains sur leur territoire.

Le président a exprimé la détermination de l’UA à ne ménager aucun effort pour mettre un terme à ces actes et assurer le respect des droits de l’homme les plus élémentaires. Dans ce sens, il demande à la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples de lancer d’urgence une enquête à l’appui des mesures annoncées par les autorités libyennes, et de présenter ses conclusions dès que possible pour assurer un suivi et une action rapides.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :