L’Union africaine suspend le Mali jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans le pays

L’Union africaine suspend le Mali jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel dans le pays

La Commission de l’Union africaine (UA) a suspendu mercredi le Mali du bloc panafricain après que l’armée malienne a détenu de force plusieurs hauts fonctionnaires, dont le président et le Premier ministre du pays.

La décision de suspendre le Mali de l’UA a été prise par le Conseil de paix et de sécurité de la Commission de l’UA lors de sa dernière réunion, qui a porté spécialement sur la situation dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

“Le Conseil de paix et de sécurité a suspendu le Mali de l’UA jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel, et exige la libération du président Ibrahim Boubacar Keïta, du Premier ministre et des autres responsables gouvernementaux détenus de force par l’armée”, a annoncé le Conseil sur Twitter mercredi soir.

Mardi, le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, avait déjà “fermement condamné” la détention forcée du président malien Ibrahim Boubacar Keïta, du Premier ministre et de plusieurs autres membres du gouvernement malien, et avait appelé à leur libération immédiate.

“Le président rejette fermement toute tentative de changement anticonstitutionnel de gouvernement au Mali, et appelle les mutins à s’abstenir de tout recours à la violence et à respecter les institutions du pays”, pouvait-on lire dans un communiqué publié mardi soir par l’UA.

Le président de l’UA a en outre appelé la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les Nations unies et l’ensemble de la communauté internationale à “conjuguer leurs efforts pour s’opposer à toute tentative de recourir à la force pour résoudre la crise politique au Mali”.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :