L'UNICEF encourage l'Afrique à investir davantage de fonds aux enfants

GENEVE, 12 août (Xinhua) — Une augmentation de la population d’enfants en Afrique donne une chance aux décideurs de définir une stratégie d’investissement axée sur les enfants qui permettra au continent et au monde de tirer parti des avantages de la transition démographique, a annoncé mardi

l’UNICEF.

Selon un rapport intitulé Génération 2030/Afrique, des taux élevés de fertilité et un nombre croissant de femmes en âge de procréer ont pour conséquence que, au cours de trente-cinq prochaines années, quasiment deux milliards de bébés naîtront en Afrique ; la population du continent doublera en taille ; et sa population d’ enfants âgés de moins de dix-huit ans augmentera de deux tiers pour arriver à près d’ un milliard d’ enfants.

Le rapport montre que, d’ ici 2050, environ 40 % des naissances se produiront en Afrique et qu’ environ 40 % de la totalité des enfants se trouveront en Afrique, une augmentation d’ environ 10 % par rapport à 1950.

En investissant aujourd’ hui dans les enfants – dans leur santé, leur éducation et leur protection – l’ Afrique pourrait tirer parti des avantages économiques auparavant connus par d’ autres régions et d’ autres pays qui ont connu des changements démographiques similaires, a-t-on appris de ce rapport.

Bien que les taux de survie de l’ enfant se soient améliorés dans toute l’ Afrique, le continent continue de représenter environ la moitié de la mortalité infantile de la planète et ce ratio pourrait s’ élever à environ 70 % d’ ici 2050. Le rapport relève que trois enfants africains sur dix vivent dans des zones fragiles et touchées par des conflits et que 60 % des Africains pourraient vivre dans les villes d’ ici 2050.

Le rapport demande qu’ une attention particulière soit portée au Nigeria qui a déjà le nombre le plus élevé de naissances du continent et qui représentera quasiment une naissance sur dix sur la planète d’ ici 2050.

Génération 2030/Afrique demande spécifiquement un investissement dans le renforcement de l’ accès aux services de santé reproductive et des efforts pour donner davantage d’ autonomie aux filles et pour qu’ elles puissent rester à l’ école. Les plans nationaux de développement doivent s’ adapter pour se préparer à ces changements démographiques, notamment à travers des systèmes d’ enregistrement et de statistiques de l’ état civil plus efficaces.

“Les changements démographiques d’ intensité sismique que la population des enfants africains va vivre figurent parmi les plus importants problèmes auxquels est confronté le continent et bien sûr parmi les problèmes les plus essentiels pour le reste du monde”, observe le rapport.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :