L'UNICEF appelle à la fin de la cruauté et de la violence envers les enfants en RCA

NEW YORK (Nations Unies), 13 février (Xinhua) — Un haut officiel du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a appelé jeudi à la fin immédiate de la cruauté et de la violence inouïes envers les enfants en République centrafricaine (RCA).

“Les enfants sont de plus en plus ciblés en raison de leur religion ou de leur communauté”, a expliqué Manuel Fontaine, directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. “La violence sectaire en République centrafricaine s’est intensifiée, à la fois à Bangui, la capitale, et dans l’ouest et le centre du pays.”

Selon un communiqué de presse de l’UNICEF, les violences à l’encontre des enfants ont atteint des niveaux sans précédent. Au moins 133 enfants ont été tués et mutilés en l’espace de deux mois dans les violences ethno-religieuses, a indiqué l’UNICEF.

“L’UNICEF a confirmé que des enfants ont été décapités et mutilés volontairement et sait que des enfants qui ont été blessés dans des échanges de tirs ont dû être amputés d’un membre car ils n’ont pas pu se rendre à l’hôpital à temps en raison de l’insécurité dans le pays”, a ajouté le communiqué de presse.

Parallèlement, de nombreux enfants sont aujourd’hui seuls, car ils ont été séparés de leur famille dans les perturbations. Ces enfants sont particulièrement en danger.

“Il n’y a aucun futur pour un pays dans lequel les adultes visent les enfants innocents sans aucune impunité”, a estimé M. Fontaine.

Pour mettre un terme aux souffrances des enfants, “les groupes armés et les milices doivent être immédiatement désarmés”, a-t-il ajouté.

“Les organismes humanitaires doivent porter assistance aux enfants les plus en danger”, a déclaré l’UNICEF, exhortant le gouvernement de transition, les organisations civiles, religieuses et de jeunesse à travailler ensemble pour éradiquer la peur et instaurer la réconciliation.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :