L'UE annonce une nouvelle assistance financière de 5 milliards d'euros au Sahel pour la période 2014-2020

BRUXELLES, 4 novembre (Xinhua) — L’Union européenne (UE) a annoncé lundi une nouvelle assistance financière de cinq milliards d’euros en faveur de la région du Sahel pour la période 2014-2020.

Selon un communiqué rendu public par la Commission européenne à Bruxelles, ce nouvel engagement financier portera sur la coopération au développement, l’aide humanitaire et le soutien à la paix et à la sécurité. Il profitera au Burkina Faso, au Mali, à la Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad. Les principaux secteurs ont été définis conjointement avec les pays bénéficiaires.

L’UE a engagé 500 millions d’euros d’aide humanitaire en faveur de la région du Sahel de 2008 à 2013. Cette année, 5,5 millions de personnes touchées par l’insécurité alimentaire ont bénéficié d’une aide.

La Commission européenne a précisé à cette occasion que dans la prochaine assistance, un montant de 3,9 milliards d’euros serait destiné à l’octroi d’une aide bilatérale aux pays du Sahel au titre du 11ème Fonds européen de développement (FED) 2014-2020, et qu’un soutien serait aussi accordé au titre d’autres instruments de financement, notamment une aide de 1,15 milliard d’euros en faveur de programmes régionaux.

Le Sahel est l’une des régions les plus pauvres au monde et est particulièrement exposé à la plupart des fléaux qui entravent la capacité des Etats à fournir des services de base de manière efficace. La crise au Sahel est liée aux faibles précipitations, aux mauvaises récoltes et à la hausse des prix des denrées alimentaires, et est aggravée par le retour de Libye de travailleurs migrants sans revenu ni emploi. Par ailleurs, l’insécurité et le terrorisme sévissant dans la région viennent s’ajouter à ces problèmes et entravent les déplacements du personnel humanitaire.

Afin d’aider les pays de la région du Sahel à lutter contre les causes profondes et les conséquences de l’insécurité alimentaire chronique, la Commission européenne a lancé en 2012 un partenariat international pour la résilience au Sahel (Alliance globale pour l’initiative Résilience – AGIR), en collaboration avec les gouvernements, les organisations régionales, les agences des Nations Unies et d’autres organismes œuvrant dans le domaine de l’aide humanitaire et du développement.

Les Nations Unies, la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Union africaine et l’UE ont toutes confirmé leurs engagements en faveur de la feuille de route régionale AGIR. L’initiative AGIR-Sahel s’est fixé l’ambitieux objectif de mobiliser 750 millions d’euros sur les trois ans à venir. L’UE a déjà annoncé l’octroi de 1,5 milliard d’euros en faveur de programmes régionaux et nationaux pour la période 2014-2020 en vue d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies nationales de résilience dans les pays d’Afrique occidentale.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :