L'UA et la FAO organiseront une réunion de haut-niveau pour lutter contre la famine en Afrique

ADDIS ABEBA, 25 juin (Xinhua) — Une réunion de haut niveau pour un partenariat renouvelé vers une approche unifiée en vue de mettre un terme à la faim en Afrique doit s’ouvrir dimanche au siège de l’UA à Addis Abeba, capitale de l’Éthiopie.

Cette réunion, organisée conjointement par la Commission de l’Union africaine (CUA), l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut Lula, doit selon les prévisions s’engager sur un ensemble de principes, politiques et stratégies définis afin de résoudre le problème de la faim, endémique sur le continent africain, pour l’horizon 2025, selon un communiqué de presse de la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique, dont le secrétaire exécutif Carlos Lopes doit s’ exprimer lors de ce sommet.

Les politiques et stratégies qui seront définies devraient s’appuyer sur, et alimenter en retour, le Programme national et régional complet de l’Afrique pour l’Agriculture (CAADP), et d’autres programmes d’investissement pour l’agriculture et la sécurité alimentaire.

Cette réunion doit également réfléchir aux moyens de soutenir les pays africains, leurs gouvernements et les organisations de la société civile afin d’intégrer les expériences réussies d’autres pays et régions.

Une déclaration devrait être publiée à l’issue de cette réunion le 1er juillet, exprimant la volonté politique des participants de promouvoir et d’unifier les efforts africains et internationaux pour lutter contre la faim, mettre en commun les technologies, renforcer la résistance des communautés rurales, reconstruire les communautés rurales, et travailler à la sécurité alimentaire des populations urbaines.

Ce partenariat renouvelé est destiné à identifier les facteurs politiques, économiques, sociaux et humains qui favorisent des améliorations durables en termes de croissance partagée, de sécurité alimentaire et de production nutritionnelle.

Il doit également générer une valeur ajoutée pour les initiatives et programmes actuellement en place en canalisant un engagement politique durable et en générant l’impulsion requise pour un engagement étendu des autres agences nationales et internationales.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :