L'ONU et la Banque mondiale se mobilisent pour la santé et l'éducation des femmes et des filles au Sahel

NEW YORK (Nations Unies), 6 novembre (Xinhua) — Le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim se sont engagés mercredi à soutenir une initiative visant à améliorer la santé reproductive des femmes et l’éducation des filles au Sahel en Afrique et à investir 200 millions de dollars dans un nouveau projet régional à l’appui de ces objectifs.

M. Ban a annoncé le lancement du Projet d’autonomisation des femmes du Sahel, doté d’une enveloppe de 200 millions de dollars à Niamey, capitale du Niger, lors d’un déplacement historique dans la région des dirigeants de cinq organisations internationales – les Nations Unies, la Banque mondiale, l’Union africaine, la Banque africaine de développement et l’Union européenne.

Ce projet a été lancé en réponse à “l’Appel d’action” du Niger visant à améliorer la santé reproductive des fammes et l’éducation des filles, a expliqué Farhan Haq, porte-parole adjoint de l’Onu lors du point de presse quotidien.

Selon lui, l ‘initiative, qui s’ajoute à l’engagement déjà pris par la Banque mondiale de verser 150 millions de dollars au cours des deux prochaines années à l’appui des programmes de santé maternelle et infantile dans la région, se concentrera sur l’élargissement de l’accès des jeunes femmes aux services de santé procréative et le développement des centres de formation pour les sages-femmes et les infirmières en milieu rural.

“Cet appel à renforcer l’autonomisation des femmes n’est pas simplement une question de chiffres. Il s’agit de personnes. Lorsque des femmes et des filles s’approprient les outils nécessaires pour façonner leur propre avenir, elles font progresser le développement pour tous “, a déclaré M. Ban, au cours de cette seconde visite conjointe avec le chef de la Banque mondiale Jim Yong Kim.

“Aidez-nous à créer des conditions de vie où vos filles, vos sœurs et vos épouses bénéficieront d’une égalité complète. Aidez-nous à créer une société où les femmes n’auront jamais à craindre la violence exercée par les hommes. Aidez-nous à fonder des familles où mères et pères décident du nombre d’enfants qu’ils veulent avoir. Il est temps d’agir dès maintenant”, a lancé le patron de l’ONU.

Le Niger est la deuxième étape d’une tournée au Sahel qui verra le Secrétaire général et sa délégation se rendre au Burkina Faso et au Tchad, après le Mali lundi.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :