L’OMS retire le titre d’ambassadeur de bonne volonté du président zimbabwéen

L’OMS retire le titre d’ambassadeur de bonne volonté du président zimbabwéen

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) après avoir annoncé vendredi dernier qu’elle décernait l’honneur de l’ambassadeur de bonne volonté au président zimbabwéen Robert Mugabe en reconnaissance des efforts de son gouvernement dans la lutte contre les maladies non transmissibles a déclaré hier qu’elle retire cette nomination.

En effet, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a affirmé dimanche dans un communiqué qu’il avait écouté ceux qui ont exprimé des préoccupations et a entendu les différentes questions qu’ils avaient soulevées.

Après des consultations avec le gouvernement zimbabwéen, il a dit qu’ils ont conclu que la décision d’annulation était dans le meilleur intérêt de l’agence des Nations Unies.

Entre temps, le gouvernement zimbabwéen a indiqué que M. Mugabe avait accepté la décision de l’OMS.

Le ministre zimbabwéen des Affaires étrangères, Walter Mzembi, a déclaré que la décision n’affecterait pas M. Mugabe, qui continuerait à travailler pour sensibiliser les gens sur les maladies non transmissibles.

“Nous respectons la décision de l’OMS tout comme nous respectons la décision initiale d’honorer notre président”, a souligné M. Mzembi.

Le ministre a ajouté que la décision était une perte pour l’OMS plutôt qu’un embarras pour M. Mugabe.

M. Mugabe et sa femme restent sous les sanctions de l’Union européenne et des États-Unis imposées au début des années 2000 pour des raisons politiques, bien que plusieurs alliés de M. Mugabe au sein du gouvernement et du parti aient été retirés des listes de sanctions de l’UE.

avec Xinhua

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :