L’OMS promet son soutien pour assurer l’inocuité des vaccins contre la COVID-19 en Afrique

0
295

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré jeudi avoir joint ses forces à celles des gouvernements africains en vue de renforcer l’innocuité des vaccins contre la COVID-19 alors que leur déploiement sur le continent gagne en vitesse.

Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS en Afrique, a déclaré que l’établissement de systèmes de surveillance robustes est devenue une priorité afin de s’assurer que l’administration de ces vaccins parmi les groupes à haut risque entraîne aussi peu d’effets secondaires que possible.

“Chaque injection de vaccin nous rapproche de la fin de cette pandémie”, a déclaré Mme Moeti dans un communiqué publié à Nairobi.

Toutefois, cette entreprise historique n’est pas sans risques. Les pays africains ont mis en place des réglementations strictes et ils restent vigilants face aux effets secondaires et face à tout événement négatif grave susceptible de survenir à la suite de la vaccination, a-t-elle observé.

L’OMS a établi des partenariats avec les pays africains pour gérer les risques potentiels découlant de l’inoculation contre le coronavirus, rapporte Mme Moeti.

Selon les statistiques de l’OMS, plus de 13,6 millions de doses de vaccin ont été administrées en Afrique, dont 12 millions de vaccins AstraZeneca, et seuls des effets secondaires légers ont été observés.

Aucun cas de caillots sanguins n’a été enregistré sur le continent, d’après Mme Moeti, qui a observé qu’un grand nombre de pays africains avaient mis en place des processus d’agrément stricts pour s’assurer que les vaccins répondent aux exigences de sécurité et d’efficacité.

Le Forum de réglementation des vaccins africain, dirigé par l’OMS, aide les pays africains à renforcer la supervision et la capacité réglementaire afin d’assurer que l’inoculation de vaccins contre ce virus soit exempte de risques. Par ailleurs, des autorités réglementaires d’Ethiopie, du Ghana, d’Afrique du Sud et de Tanzanie ont participé aux évaluations mondiales de sécurité et d’efficacité menées par l’OMS, et trois vaccins ont reçu l’agrément pour une utilisation d’urgence, a précisé Mme Moeti.

Richard Mihigo, l’un des coordinateurs de programme d’immunisation et de développement de vaccins au sein du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique, a indiqué que l’amélioration de l’innocuité du vaccin contre la COVID-19 était essentielle pour favoriser un déploiement fluide sur le continent.

“Renforcer les systèmes de pharmacovigilance en Afrique est essentiel pour accroître l’innocuité des vaccins et autres produits médicaux visant à combattre la pandémie de COVID-19”, a déclaré M. Mihigo.

Laisser un commentaire